Suite à la mise en place d’un cadre de concertation national par le Premier Ministre en vue notamment de la révision Constitutionnelle: Soumaïla Cissé réagit : ‘’le Cadre proposé est incomplet… car il exclut une large frange des forces vives de la Nation ‘’-en outre il faudra au préalable organiser un dialogue politique national sous la présidence d’une personnalité indépendante et consensuelle

Suite à la mise en place d’un cadre de concertation national par le Premier Ministre en vue notamment de la révision Constitutionnelle : Soumaïla Cissé réagit : ‘’le Cadre proposé est incomplet… car il exclut une large frange des forces vives de la Nation ‘’ -en outre il faudra au préalable organiser un dialogue politique national sous la présidence d’une personnalité indépendante et consensuelle

Dans un document dont copie a été adressée, hier, mercredi 6 février, au Premier  ministre  Soumeylou Boubèye Maïga et au ministre de l’Administration et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, président de l’URD et de la coalition FSD, a posé comme préalable aux concertations initiées par le Gouvernement  ‘’ l’organisation d’un dialogue politique national regroupant toutes les forces vives de la nation. ‘’ cela, ‘’ sous la présidence d’une personnalité indépendante et consensuelle’’

lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’indépendant

%d blogueurs aiment cette page :