Festival sur le Niger : Les perspectives et la promotion de l’art contemporain africain au cœur d’un débat à Ségou’Art2

Les perspectives et la promotion de l’art contemporain africain au cœur d'un débat à Ségou'Art2

Le Centre Culturel Kôre de Ségou a servi de cadre, le samedi 2 février, à la conférence-débat sur les perspectives de l’art contemporain africain, promotion de l’art contemporain africain : « la lumière et l’art en Afrique ». Ce débat était animé par des sommités comme Simon N’Jami du Cameroun, Rachida Ag Triki de la Tunisie et de l’écrivain-chercheur Sud-Africain Joseph Gaylard.

e Niger. Les panelistes ont échangé sur les difficultés qui entravent le développement de l’art africain contemporain dans un contexte global. L’occasion pour eux de faire des propositions pour l’émergence du continent à travers l’art.

Pour l’écrivain et commissaire d’exposition, Simon N’Jami du Cameroun, l’avenir ne peut être bâti qu’à partir du passé. A le croire, les festivals et les manifestations culturels qui ont lieu un peu partout en Afrique prouvent l’unité africaine. C’est une conscience collective.  » Si perspective, il doit y avoir, il se passe par une libération mentale, par un investissement et une responsabilisation des jeunes », a-t-il ajouté.

Quant à la Tunisienne Rachida Triki, elle abordé la place qu’occupe l’image dans l’histoire de notre continent. Elle a développé la relation entre l’histoire, l’image et le problème de formation des critiques d’art. « L’image n’est pas forcément un handicap pour les perspectives car les représentations sont toujours présentes en Afrique », a-t-elle laissé entendre.

Pour conclure, le modérateur et non moins président du collectif des scientifiques du festival sur le Niger/Ségou’Art, Mamadou N’Diaye, a souligné qu’il « est important que l’Afrique profite de sa jeunesse sur tous les plans pour l’émergence du continent ». Et d’ajouter que les Africains doivent doit s’unir et profiter de la richesse culturelle et artistique du continent.

O Barry

Source: l’Indépendant

  

Commissariat du 14è Arrondissement Un trio infernal, qui coupait le sommeil aux paisibles populations de la  commune 4, mis aux arrêts

Commissariat du 14è Arrondissement Un trio infernal, qui coupait le sommeil aux paisibles populations de la commune 4, mis aux

  

Commissariat du 14è Arrondissement Un trio infernal, qui coupait le sommeil aux paisibles populations de la  commune 4, mis aux arrêts

Commissariat du 14è Arrondissement Un trio infernal, qui coupait le sommeil aux paisibles populations de la commune 4, mis aux

%d blogueurs aiment cette page :