Crise du football malien: Mamoutou Touré et ses partisans s’insurgent contre la tenue du championnat avec 16 clubs

Please follow and like us:

  • Share

Crise du football malien Mamoutou Touré et ses partisans s'insurgent contre la tenue du championnat avec 16 clubs

Candidat à la présidence de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré dit  »Bavieux » et ses partisans disent niet à la tenue du Championnat national avec 16 clubs. Lors d’une conférence de presse, tenue, hier, à la Maison de la Presse, ils ont chargé le Comité de Normalisation, pointé du doigt comme le pompier pyromane de la crise.

Alors qu’il est convié, le 27 février, au siège de la FIFA, Mamoutou Touré dit  »Bavieux » a animé, hier, une conférence de presse, à la Maison de la Presse. Accompagnés de plusieurs de ses partisans, dont Kassoum Coulibaly dit « Yambox », Boubacar Karamoko Coulibaly,  Sidi Békaye Magassa, le candidat pour la présidence de la Fédération malienne de Football  (FEMAFOOT) a chargé le Comité de Normalisation (CONOR).

A ses dires, l’installation de cet organe a envenimé la crise,   » on estimait que le CONOR était là pour une période de transition et qu’il fallait attendre. Aujourd’hui force est de constater que la crise est plus grave qu’elle ne l’était sous le temps de Boubacar Baba Diarra « , a-t-il soutenu.

Puis de poursuivre,  » malgré les multiples fautes du CONOR, notamment la mise en place des ligues de Ségou et de Kayes, nous l’avons accepté « .

Selon Bavieux, le CONOR, dans sa première feuille de route, avait pour mission de recenser les membres votants à l’Assemblée générale,  » depuis l’arrivée de la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), le CONOR a changé sa feuille de route.  Il a donc créé plus de problèmes à notre entendement qu’il n’en a résolu « , a-t-il ajouté.

S’agissant de la mise en œuvre de la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), il indiquera que lui et ses partisans ont été saisis par le Comité de Normalisation  pour son application,  » la sentence du TAS est arbitraire. Cette décision ne fait pas partie de nos statuts et règlement. Le CONOR est allé très vite en besogne concernant cette décision« , a-t-il déclaré.

 » La lettre circulaire n°003/2018-2019 FEMAFOOT du 28 décembre 2018 en vue d’organiser le Championnat national de Première Division, au titre de la saison 2018-2019, avec 16 clubs au lieu de 20, tout en écartant certains des clubs qui ont validé leur place sur le terrain, n’est pas normale. Une équipe qui s’est battue sur le terrain pour valider sa montée parmi l’élite ne doit pas descendre en division inférieure à cause d’une sentence, c’est une violation de nos textes « , a soutenu l’ancien vice-président de la FEMAFOOT.

Evoquant leur convocation à la FIFA, Mamoutou Touré et ses partisans indiqueront que  l’objectif de cette invitation est de tenir une réunion afin de pouvoir discuter de la marche à suivre pour l’intérêt du football malien et, ainsi, définir un cadre légal univoque,  » Si nous avions tord on ne nous aurait pas convoqués le 27 à Zurich pour une sortie de crise « , ont laissé entendre les conférenciers.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

  

 » TAKOUBA  » ou coup de « sabre » dans le  dos du Mali ?

Please follow and like us: » TAKOUBA  » ou coup de « sabre » dans le dos du Mali ? Les populations maliennes,

  

Intégration régionale Vers une meilleure harmonisation des textes de la CEDEAO sur les investissements

Please follow and like us:Intégration régionale Vers une meilleure harmonisation des textes de la CEDEAO sur les investissements L’hôtel de

  

 » TAKOUBA  » ou coup de « sabre » dans le  dos du Mali ?

Please follow and like us: » TAKOUBA  » ou coup de « sabre » dans le dos du Mali ? Les populations maliennes,

  

Intégration régionale Vers une meilleure harmonisation des textes de la CEDEAO sur les investissements

Please follow and like us:Intégration régionale Vers une meilleure harmonisation des textes de la CEDEAO sur les investissements L’hôtel de

%d blogueurs aiment cette page :