mar. Oct 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Validation prospectus d’investissement du programme d’action de l’énergie durable pour tous (SEforALL)Objectif : augmenter le taux d’électrification à 63,4% d’ici à 2020

Validation prospectus d'investissement du programme d'action de l'énergie durable pour tous (SEforALL) Objectif : augmenter le taux d'électrification à 63,4% d'ici à 2020

La Directrice nationale de l’Energie, Aminata FOFANA  a présidé, vendredi dernier, la cérémonie de validation de l’ébauche du prospectus d’investissement du programme d’action de l’énergie durale pour tous (SEforALL). C’était en présence du Directeur national de l’Energie-point focal (SEforALL), Adama Yoro SIDIBE, et de beaucoup de partenaires techniques et financiers. Le document prévoit l’augmentation du taux d’électrification à 63,4%, soit 90% en milieu urbain et  52% en zone rurale d’ici à 2020. 

e programme initié, depuis 2011, par le Secrétaire gétent, notamment, à un  faible taux d’accès à l’électricité, avec seulement 42% au niveau national, à la prépondérance de la biomasse (bois et charbon de bois). A l’en croire, plus de 77% de la consommation nationale d’énergie est dédiée à la biomasse, suivie des produits pétroliers avec 18% et l’électricité 5%.

Par ailleurs, Aminata Fofana a cité l’entreprise des efforts et actions régional et national, notamment l’appui du Centre des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (CEREEC).

D’après elle, les objectifs de ces politiques consistent   » à accroitre la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité de la région à 35%, en 2020, et 45%, en 2030, à mettre en place des mesures qui permettront de libérer une capacité de production d’électricité de 2000 MW, et, à long terme, de doubler l’amélioration annuelle en matière d’efficacité énergétique « .

En effet, le programme d’action de l’énergie durable pour tous  » SEforALL « ,  validé, vise d’ici à 2020 à augmenter le taux d’électrification national à 63,4%( urbain 90%, rural 52%), à 34,3% de la population le taux d’accès au butane, à 44% de la population le taux d’accès aux équipements propres de cuisson.

Pour rappel, le programme  SEforALL intervient dans  les domaines de renforcement d’infrastructures de production, de transport et de distribution du réseau interconnecté,  le développement de centrales solaires dans le mix énergétique, l’intégration des énergies renouvelables (notamment hydroélectricité, solaire et valorisation énergétique des déchets) et des biocarburants dans la production d’énergie centralisée …

Aminata KEBE, stagiaire

Source: l’Indépendant