dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

La 11ème édition de la Rentrée littéraire prévue du 19 au 23 février: Une aubaine pour les amoureux du livre au Mali de jeter un regard rétrospectif sur la société

La 11ème édition de la Rentrée littéraire prévue du 19 au 23 février : Une aubaine pour les amoureux du livre au Mali de jeter un regard rétrospectif sur la société

L’annonce a été faite par le Directeur de la Rentrée littéraire, Ibrahim Aya, à la faveur d’une conférence de presse organisée vendredi 8 février à la Maison de la Presse Des conférences-débats, des expositions, des remises de prix, des cafés littéraires, des ateliers, des expositions, des spectacles, des hommages marqueront cette édition à laquelle participeront de nombreux hommes de lettres et de la culture venant du monde entier.  La 11ème édition de la rentrée littéraire du Mali  se déroulera à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou

Selon Ibrahima Aya, la Rentrée littéraire, créée en 2008, a célébré ses 10 ans en 2018. Un anniversaire qui fut un moment de rétrospective, de prospective et de fête. « Cet anniversaire a été l’occasion d’étendre l’évènement aux emblématiques cités des manuscrits de Tombouctou et de Djenné », a-t-il déclaré, tout en soulignant que l’édition 2019 poursuivra cette dynamique dans plusieurs localités à l’intérieur du pays.

Occasion pour lui de préciser que la Rentrée littéraire vise à faire du Mali un des grands rendez-vous de célébration, de diffusion et de la création littéraire et intellectuelle en Afrique.  « Cette rentrée littéraire est une aubaine pour les amoureux du livre au Mali de jeter un regard rétrospectif sur la société, afin de corriger certains maux et étaler sur la place publique ceux que beaucoup murmurent entre les dents en plongeant les lecteurs dans le feu de l’action via leurs plumes » a déclaré Ibrahim Aya.

Selon lui, il s’agira, au cours de cette Rentrée littéraire, de mettre en lumière les métiers, les productions, les activités, les besoins et les projets des différents acteurs de la filière du livre. « Cette promotion se fait dans un échange d’expériences et un partage de savoirs avec des acteurs du livre et de la lecture d’autres continents », a-t-il déclaré.

B. DIABATE

Source: l’Indépendant