mar. Nov 24th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Coup de filet magistral du Commissariat du 15è Arrondissement Un dresseur de chien se faisant passer pour un gendarme interpellé pour cambriolage

Coup de filet magistral du Commissariat du 15è Arrondissement: Un dresseur de chien se faisant passer pour un gendarme interpellé pour cambriolage

Le Commissariat du 15è Arrondissement a mis le grappin sur Yaya Camara, un dresseur de chien, qui se faisait passer pour un gendarme en service à l’Unité Cynophile. Il a été appréhendé par les éléments du Commissaire Divisionnaire, Abdoulaye Djiré, dans la journée du mardi 5 février.

elon nos informations, le commissariat a reçu une plainte de la famille Konaté, domiciliée à Baco-djicoroni ACI, non loin du fleuve, pour cambriolage de leur résidence dans la nuit du 4 février dernier. L’auteur du cambrioge a été reconnu au cours de son opération par l’épouse de M. Konaté comme étant le dresseur de leur chien. Aussitôt, la Brigade de Recherche (BR) dudit commissariat, dirigée par l’infatigable capitaine Ilias Gouro, a pris à bras le corps la situation. C’est ainsi qu’une enquête rondement menée a permis l’interpellation de Yaya Camara qui, après son forfait, avait coupé le pont avec la famille Konaté.

Toujours selon nos informations, Yaya Camara, conduit au commissariat du 15ème arrondissement, a d’abord tenté de nier les faits à lui reprochés, en se faisant passer pour un gendarme en service à la Bridage Cynophile, en leur présentant une carte professionnelle de la Gendarmerie.

Après une vérification des pièces par les éléments de la BR, ces derniers ont compris que c’était une fausse carte professionnelle de la Gendarmerie nationale. Cuisiné, Yaya Camara a finalement craché le morceau en avouant qu’il se fait passer pour un gendarme de l’Unité cynophile, ce qui lui permettait de faire des prestations de service dans les familles alors qu’il est maître-chien.

Une perquisition de son domicile à Djicoroni-Para a permis à la police de saisir un Pistolet Automatique (PA) de marque « Beretta » et 91 minutions, un fusil de chasse, deux cagoules et une paire de gants noirs.

L’imposteur Yaya Camara a été présenté au Procureur général près le Tribunal de grande instance de la Commune V, qui l’a placé sous mandat de dépôt. Rappelons que les malfrats Mahamadou Kouma dit Maha, le receleur Bagni et les fabricants d’armes, arrêtés début février par ledit commissariat, avec la collabor  ation de la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI), croupissent tous à la prison centrale de Bamako-Coura.

O.BARRY

Source: l’Indépendant