mer. Fév 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Les surveillants de prison en arrêt de travail à partir du 4 mars

Les surveillants de prison en arrêt de travail à partir du 4 mars

La section syndicale des surveillants de prison a déposé, vendredi dernier, un préavis de grève de 120 heures, soit 5 jours, à partir du 4 mars 2019.

Dans son préavis de grève adressé au ministère du Travail et de la Fonction publique, le syndicat, dirigé par le Lieutenant Daouda Konaté, se plaint de la rétraction « abusive » de l’application des dispositions du décret n°2014-0837/P-RM du 10 novembre 2014 fixant les taux mensuels de certaines primes et indemnités allouées aux fonctionnaires et agents de l’État, modifié par le décret N°2016-0866/P-RM du 8 novembre 2016, à l’occasion de la transposition des fonctionnaires du Cadre de Surveillance des Services Pénitentiaires et de l’Éducation Surveillée à la loi n°2016-031 du 7 juillet 2016 portant statut des fonctionnaires de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée.

Ce n’est pas tout, le syndicat déplore toute la difficulté pour le ministère de la Justice à cerner et à soutenir la question sécuritaire des missions des fonctionnaires du Cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée. Il relève également la difficulté pour le Département de la Justice à gérer la carrière professionnelle d’un corps paramilitaire. Il souhaite le rattachement des Fonctionnaires du Cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée au ministère de la Sécurité et de la Protection civile. À défaut de la satisfaction de ces points de revendications, les Surveillants de prison observeront une grève de 120 heures, soit 5 jours, allant du lundi 4 mars au vendredi 8 mars.

Source: l’Indépendant