dim. Oct 25th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Promu Directeur Général le 3 janvier dernier: Alioune Coulibaly a pris officiellement les rênes de la BMS-SA

Promu Directeur Général le 3 janvier dernier Alioune Coulibaly a pris officiellement les rênes de la BMS-SA

Un peu plus d’un mois après sa nomination par le conseil d’administration comme Directeur Général de la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) Alioune Coulibaly a pris officiellement fonction, le 18 février dernier, après  » avis favorable  » de la Commission bancaire de la BECEAO. Le nouveau patron de la BMS-Sa, un manager et ingénieur d’Etat en informatique, a commencé sa carrière de banquier en janvier 1997 à la BHM qui a été absorbée en 2016 par la  BMS-SA.

uite à sa nomination, en qualité de Directeur Général de la Banque Malienne de Solidarité, le 3 Janvier 2019 lors de la 58ème session du conseil d’Administration de la BMS-SA, M.  Alioune Coulibaly a pris fonction, le lundi 18 février, officiellement.  En effet, conformément aux dispositions règlementaires de la Commission bancaire de la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), une période d’observation d’un mois à compter du 8 Janvier 2019 s’est écoulée.

Ainsi la  lettre n°264/2019 du 6 février du Secrétaire général de la Commission bancaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’ Ouest basée en Abidjan, confirme en ces termes : « l’examen des documents fournis fait ressortir que M. Coulibaly Alioune, promu Directeur Général et Sylla  Souleymane , directeur général adjoint, satisfont aux conditions de nationalité, d’ honorabilité, de formation académique et d’expérience requises par la réglementation bancaire pour exercer les fonctions de dirigeants d’ un établissement de crédit de l’ UEMOA« .

En conséquence, M. Coulibaly est autorisé à assumer pleinement ses fonctions de Directeur Général de la BMS-SA.

Pour le poste de Directeur général adjoint chargé du support, Souleymane Sylla a été accepté à exercer. Quant au  Directeur général adjoint chargé de l’exploitation, Soufiana Diarra, il était déjà confirmé à ce poste depuis bientôt trois ans par cette même Commission bancaire de la BCEAO.

Notons que le nouveau Directeur Général de la Banque Malienne de Solidarité, qui a soufflé ses 54 bougies, est un manager et ingénieur d’Etat en informatique. Il est titulaire d’un MBA en management de l’Université du Québec à Montréal au Canada depuis Juillet 2014 et ingénieur d’Etat en informatique depuis Octobre 1990 avec mention bien du Centre d’Etudes et de Recherche en Informatique d’Alger.

Après avoir été chef de projet à la cellule d’appui à l’informatisation des services fiscaux et financiers du ministère malien de l’Economie et des finances, sa carrière bancaire commencera en janvier 1997 à la Banque de l’Habitat du Mali (BHM). Il grimpa allégrement les échelons pour se hisser depuis le 3 janvier dernier à la tête de la Banque malienne de solidarité qui a fusionné avec la BHM-SA depuis 2016.

Le nouveau Directeur Général de la BMS-SA, qui est en terrain connu, ne devrait pas perdre  du temps pour s’atteler aux grands projets annoncés pour cette année 2019 par les administrateurs. Il s’agit, entre autres, de la poursuite du programme d’extension du réseau avec la création de cinq nouvelles agences, l’achèvement du projet de transformation de la succursale d’Abidjan en filiale, le renforcement des ressources stables par la négociation de ressources externes auprès de nos partenaires habituels avec l’appui du gouvernement du Mali, la poursuite des efforts de mobilisation des ressources internes de la clientèle, l’augmentation du volume des financements en faveur de l’économie nationale particulièrement les PME/PMI, l’extension du réseau de transfert rapide d’argent pour couvrir les besoins de nos clients en devise.

 Y. CAMARA

Source: l’indépendant