mar. Oct 27th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Télécommunications: Maroc Telecom fait de 2019 « une année de transformation digitale sur fond de résultats financiers au-delà des prévisions »

Télécommunications Maroc Telecom fait de 2019 « une année de transformation digitale sur fond de résultats financiers au-delà des prévisions »

Le groupe Maroc Telecom a publié ses résultats financiers pour l’année écoulée. Il s’avère que l’entreprise est allée au-delà de ses propres prévisions. Elle affiche un chiffre d’affaires de 36 032 000 000 dirhams (3 773 404 960 dollars US), en progression de 3,1% comparé à 2017. Le résultat net du groupe a crû de 2,3% par rapport à l’année dernière pour se stabiliser à 6 005 000 000 dirhams (628 865 918 dollars US).

es performances ont été rendues possibles par un parc d’abonnés de près de 61 millions de clients, en hausse de 6,5% sur un an, tiré essentiellement par les segments du haut débit mobile et fixe au Maroc et dans les filiales.

Au Maroc, l’opérateur historique et ses 19,1 millions de clients a ainsi généré un chiffre d’affaires de 21 414 000 000 dirhams (2 242 553 669 dollars US), en progression de 4,6%. Le parc Data Mobile a contribué à la croissance de ce revenu grâce à une progression de 39,2% par rapport à 2017.

A l’international, le parc d’abonnés mobile est passé de 34 967 000 abonnés à 37 926 000. Les activités du groupe à l’International, ont généré un chiffre d’affaires de 16 041 000 000 dirhams (1 679 873 139 dollars US), en croissance de 2,0% sur 1 an. Au regard de ces données positives, le Conseil de surveillance de Maroc Telecom va proposer à l’Assemblée générale des actionnaires du 23 avril 2019, la distribution d’un dividende ordinaire de 6,83 dirhams par action, en hausse de 5,4% par rapport à 2017. Ce dividende serait mis en paiement à partir du 4 juin 2019.Pour la nouvelle année, Abdeslam Ahizoune (photo), le président du directoire de Maroc Telecom a déclaré que « la transformation digitale et l’innovation feront davantage partie de nos priorités stratégiques. « 

Source: l’Indépendant