dim. Août 9th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Afrique de l’ouest: 450 tonnes de médicaments illicites estimés à 25 millions de dollars US saisies

Afrique de l'ouest: 450 tonnes de médicaments illicites estimés à 25 millions de dollars US saisies

La rencontre régionale d’enquête et d’analyse de cas sur le crime pharmaceutique en Afrique de l’ouest s’est tenue, le jeudi 21 février  à l’Hôtel Onomo de Bamako. Initiée par le Secrétariat général d’Interpol, la rencontre avait pour but d’analyser la situation de la criminalité pharmaceutique dans la sous-région, de développer un plan régional d’enquête, d’échanger sur les cas transnationaux enregistrés et de planifier les actions futures.

24 représentants des Bureaux centraux nationaux-Interpol et des services de lutte contre le crime pharmaceutique de la Police, de la Douane et de la Santé du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Sénégal, de la Mauritanie, du Niger et du Mali ont pris part à cette rencontre.

Selon Thierry Tuina, Officier de renseignement criminel au Secrétariat Général d’Interpol, le trafic des faux médicaments procure une manne financière faramineuse aux organisations criminelles. Et le trafic de médicaments illicites génère plus d’argent que le trafic de la drogue. 

500 milliards dollars US aux organisations criminelles

Il a estimé que  généralement le trafic procure 500 milliards de dollars US aux organisations criminelles et les chiffres pourraient atteindre 2 000 milliards de dollars US. On estime que 15% des médicaments vendus en Afrique sont constitués de faux.

Ce chiffre peut atteindre 50%  pour les produits contre le paludisme.  Il a rappelé que l’opération Heera 1 et 2, lancée en 2017 et 2018, a permis de saisir 450 tonnes de médicaments, estimées à 25 millions de dollars US, potentiellement dangereux pour les patients.

B D

Source: l’Indépendant