dim. Sep 20th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

5e édition du Festival de  » Béléni Tugu « : L’événement prévu du 23 au 25 mars prochain

5ème édition du Festival de " Béléni Tugu " L'événement prévu du 23 au 25 mars prochain

Le siège du groupe Renouveau, sis à Missabougou, en Commune VI du District de Bamako, a servi de cadre à l’annonce officielle de la 5e édition du Festival de  » Beléni Tugu « . Prévu du 23 au 24 mars prochain, à Somasso, une Commune rurale située à 35 km de Bla, l’événement de cette année est soutenu par Renouveau Events qui n’est autre que la branche événementielle du groupe Renouveau.

D’après le président de l’Association pour le Développement de Somasso (ADS) Markatié Daou, le festival de cette année a pour thème  » Les ressortissants au cœur du développement local« . Il s’agit d’inciter les ressortissants de cette commune, y compris ceux vivant à l’étranger, d’investir davantage pour le développement de leur terroir et la préservation de son patrimoine culturel. A ses dires, la cinquième édition du festival de « Béléni Tugu » aura beaucoup de particularités, contrairement aux années précédentes.

C’est ainsi qu’il a expliqué que ce sera une occasion de joindre l’utile à l’agréable. Ce, dans la mesure où, aux côtés des activités culturelles et artistiques, il y aura également des échanges autour des secteurs qu’il faut prioriser en termes d’investissement pour permettre à la Commune rurale de Somasso de se développer. A en croire Markatié Daou, le budget de la présente édition du festival a été fixé à environ 24 millions FCFA. Bien que ce budget soit encore loin d’être bouclé, le président de l’Association pour le Développement de Somasso estime que cela ne peut en aucun cas constituer un obstacle. Dans la mesure où c’est la population même qui fait de cet événement le sien avant tout.

Par ailleurs, il a indiqué que des contributions volontaires ne cessent de parvenir pour la bonne tenue de cet événement qui va mobiliser des milliers de festivaliers. Il a également précisé que pour la sécurité des festivaliers, les autorités n’ont pas hésité à mettre à disposition des centaines d’agents des forces de l’ordre.

Le principal conférencier est par contre resté peu bavard concernant les artistes invités, promettant toutefois que ceux qui effectueront le déplacement ne seront pas déçus. Avant de préciser qu’aux côtés des sonorités traditionnelles, il y aura aussi de la musique moderne. Pour Markatié Daou, l’initiation de ce festival, depuis 2015, vise d’abord et avant tout à préserver certaines valeurs traditionnelles de la contrée.

Parmi les invités de marque attendus figurent le Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga et l’ancien ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné.

Le Président de l’ADS a aussi cité quelques réalisations à mettre à l’actif de ce festival. Il s’agit notamment de la construction du Centre de santé, d’écoles et de puits pour l’approvisionnement en eau de la population, l’installation de réseaux de téléphonie mobile.

Comme dans les éditions précédentes du Festival, un accent particulier sera mis sur la préservation de l’environnement. Il faut signaler qu’au fil des années, ce festival a véritablement su s’imposer comme un événement culturel majeur de la zone, dont un des plus grands acquis est certainement le raffermissement du tissu social et le renforcement du vivre ensemble ainsi que la cohabitation pacifique.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant