jeu. Nov 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

LE PRÉSIDENT DE ATTAJARIWAFA BANK À LA CLÔTURE DE LA 6E ÉDITION DU FORUM: International Afrique Développement 2019 de Casablanca (Maroc)  » La richesse de toutes les recommandations démontre nos capacités collectives à prendre en main nos destinées africaines « 

Le président de Attajariwafa Bank à la clôture de la 6e édition du Forum International Afrique Développement 2019 de Casablanca (Maroc) " La richesse de toutes les recommandations démontre nos capacités collectives à prendre en main nos destinées africaines "

A la clôture de cette 6e édition du Forum international Afrique développement (FIAD 2019) organisé par le Club Afrique Développement du Groupe Attijariwafa bank, autour du thème  » L’Est rencontre l’Ouest « , le président Mohamed El Kettani a exprimé son satisfecit. Tant pour la très forte fréquentation et le nombre record de rendez-vous en B to B, que pour le haut niveau des panels qui ont esquissé des pistes inédites pour des actions  » complémentaires, innovantes, intégrantes au service du développement de l’Afrique ».

Dans son discours de clôture, le Président de Attijariwafa bank (AWB) Mohamed El Kettani a relevé « la haute teneur des débats et la richesse des rencontres effectuées dans le cadre des B to B qui augurent de concrétisations importantes en termes d’échanges et d’investissements intra-africains. L’énergie, le volontarisme et l’audace étaient au rendez vous, et nous laissent confiants et déterminés pour l’avenir.« 

Faisant le bilan de l’événement, il a indiqué que 2 000 opérateurs économiques provenant de 34 pays ont participé au FIAD 2019 et que  » le nombre de rendez vous B to B a dépassé toutes nos attentes, culminant à 1 845 unités dès le jeudi soir » et a estimé autour de 5 000 le total final des rencontres, sans compter les centaines – voire les milliers – d’échanges informels.

A le croire, les principaux secteurs concernés par les B to B sont l’agroalimentaire (42 %), les BTP (26 %), le négoce et la distribution (18 %), l’énergie (8 %), les transports et logistique (5 %). ?

Revenant à la teneur des débats, il a souligné notamment la nécessité  » d’un soutien accru des pouvoirs publics pour créer des champions régionaux ; d’une meilleure synergie avec le secteur privé dans une démarche inclusive ; d’accélérer le déploiement et la communication autour des leviers en faveur de l’entrepreneuriat féminin« .

Un message d’espérance

Selon lui,  » la richesse de toutes ces recommandations démontre incontestablement nos capacités collectives de prendre en main nos destinées africaines et d’être ensemble, de véritables acteurs du changement. Ainsi, la convention signée jeudi 14 mars par le groupe Attijariwafa bank avec la Banque Africaine de Développement (BAD) et les Associations Patronales Féminines s’inscrit-elle pleinement dans ce cadre, et témoigne de notre engagement pour offrir aux femmes entrepreneurs affiliées et clientes, des solutions de conseil, d’accompagnement et de financement avantageuses.« 

De même, a-t-il ajouté, la signature d’un protocole de coopération avec Kenya Commercial Bank (KCB), première banque du Kenya  » nous permettra d’offrir à nos opérateurs économiques dans tous nos pays de présence, l’accès au marché kenyan et à tous les marchés couverts par KCB en Afrique de l’Est.« 

Autant de réalités nouvelles à l’œuvre, et qui ont inspiré à Mohamed El Kettani un message d’espérance, demandant aux participants du FIAD 2019 une fois de retour chez eux, de  » communiquer l’enthousiasme observé lors de ce Forum » : « La richesse de toutes les recommandations démontre incontestablement nos capacités collectives à prendre en main nos destinées africaines, et d’être, ensemble, de véritables acteurs du changement.« 

Mohamed HAIDARA

Source: l’Indépendant