sam. Sep 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Face à la situation préoccupante au Sahel liée à la multiplication des attaques terroristes: Une délégation du Conseil de Sécurité à Bamako, ce vendredi

Face à la situation préoccupante au Sahel liée à la multiplication des attaques terroristes Une délégation du Conseil de Sécurité à Bamako, ce vendredi

Face à la situation  sécuritaire  très préoccupante au Mali et au Burkina Faso, deux pays du Sahel qui subissent les atrocités des groupes terroristes et autres milices armées, une délégation du Conseil de Sécurité de l’ONU effectuera, à partir de ce vendredi, une tournée dans la région. Cette  visite de la délégation onusienne, qui débutera par le Mali, survient quelques jours après la mort de 23 de nos militaires dans une attaque terroriste à Dioura, dans le cercle de Ténenkou.

Cette  visite de la délégation onusienne, qui débutera par le Mali, survient quelques jours après la mort de 23 de nos militaires dans une attaque terroriste à Dioura, dans le cercle de Ténenkou.

Cette visite, conduite par la France, intervient alors que le Conseil de Sécurité doit réfléchir sur l’avenir de la mission de maintien de la paix au Mali (MINUSMA), considérée comme la mission de maintien de la paix  la plus périlleuse au monde, « une date butoir sera atteinte en juin pour décider de l’avenir du mandat de la MINUSMA, avec une réunion clé programmée pour le 29 mars », précisent les diplomates.

Selon l’ambassadeur français aux Nations Unies, François Delattre, la visite du Conseil de sécurité  « doit permettre de renforcer l’information des membres sur le processus de paix au Mali, la montée en puissance de la force conjointe du G5-Sahel et la situation du Burkina Faso, particulièrement affecté par la menace sécuritaire « .Au total, près de 237 attaques ont été recensées en 2018 au Mali, soit 11 de plus qu’en 2017. Au Burkina Faso, les attaques djihadistes se sont également multipliées.

A.DIARRA

Source: l’Indépendant