lun. Nov 23rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Recettes douanières: Plus de 56 milliards de FCFA mobilisés en mars

Recettes douanières Plus de 56 milliards de FCFA mobilisés en mars

Malgré la morosité de l’activité économique consécutive à la crise que connait le pays, la Direction générale des Douanes (DGD) maintient le cap en matière de mobilisation de recettes, qui va d’ailleurs crescendo. Certes le rythme de croissance n’a pas atteint le niveau souhaité, mais il progresse de façon raisonnable. En effet, le Directeur général, l’Inspecteur général Mahamet Doucara et ses collaborateurs ont réussi à mobiliser plus de 56 milliards de Fcfa au terme du mois de mars, clos le dimanche soir.

C’est une tradition bien ancrée dans le système de gestion de l’Administration des douanes qui, désormais informatisé, est  calé sur le mois pour boucler dès zéro heure du dernier jour du mois.

Cette méthode a pour avantage de mesurer les performances de l’administration au jour le jour afin de corriger les niveaux défaillants pour qu’ils n’impactent pas négativement sur l’ensemble du système. Il s’agit par cette stratégie d’imprimer le même rythme d’évolution à l’ensemble des Bureaux de dédouanement.

Ainsi, par le système de péréquation, ces Bureaux peuvent se suppléer en cas de baisse de mouvement à un niveau.

A titre illustratif, il faut rappeler que, pour des raisons d’atteinte des objectifs de recettes, certains Bureaux, conformément à la réglementation douanière, avaient mis en place des dispositifs incitatifs pour attirer le maximum de véhicules pour le dédouanement. Une stratégie qui a fini par créer un déséquilibre important par endroits, affectant dangereusement le niveau de mobilisation de recettes à ces niveaux.

Il a fallu revoir ces dispositifs incitatifs de manière à harmoniser les droits de dédouanement conformément à la réglementation douanière. La mise en œuvre de cette mesure corrective a provoqué quelques grincements de dents chez les transitaires. Mais, c’était nécessaire pour permettre à l’ensemble des Bureaux de dédouanement de fonctionner sur la même base, pour ne pas fausser l’équilibre de l’Administration.

La mise en place de ces mesures commence à produire tous les effets. D’où l’atteinte des objectifs de recettes assignés pour le mois de mars.

Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant