ven. Sep 18th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

AQMI revendique l’attentat qui a coûté la vie au Capitaine français Laycuras au Mali

AQMI revendique l'attentat qui a coûté la vie au Capitaine français Laycuras au Mali

Le groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM), opérant en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel pour le compte d’AQMI, a revendiqué, le dimanche 7 avril, l’attentat dans lequel un médecin militaire français a été tué, le 2 avril.

Le médecin militaire capitaine Marc Laycuras a été tué le 2 avril dans une explosion au passage de son véhicule blindé sur EEI, dans la région du Gourma, frontalière du Burkina Faso. Le groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM), opérant en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel pour le compte d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), a revendiqué cet attentat en transmettant un communiqué à Wassim Nasr, journaliste à France 24.

Marc Laycuras est, en effet, le 24e militaire français décédé au Mali depuis l’intervention française Serval en 2013, suivie de l’opération antiterroriste Barkhane, élargie à cinq pays du Sahel en 2014.

Ce capitaine, âgé de 30 ans et qui servait au sein de la 120e antenne médicale du Mans au profit du 2e Régiment d’infanterie de marine (2e RIMa), était en opération dans la région du Gourma, frontalière du Burkina Faso.

Source: l’Indépendant