sam. Sep 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Suite à la tragédie du 23 mars à Ogossagou: OCHA alerte sur le sort de 850 personnes sous le choc du traumatisme

Suite à la tragédie du 23 mars à Ogossagou: OCHA alerte sur le sort de 850 personnes sous le choc du traumatisme

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) alerte sur la détérioration de la situation humanitaire au centre du pays surtout après les évènements du 23 mars dans le village d’Ogossagou.  Il attire l’attention  sur le sort de 850 survivants d’Ogossagou affectés par la tragédie et qui sont sous le choc du traumatisme.  OCHA estime qu’ils ont urgemment  besoin d’aide.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a appelé  à  » davantage d’appui en matière de financement de l’aide et de médiation « .  OCHA a aussi insisté sur le sort  des femmes enceintes, des enfants à bas âge  » qu’il faut  héberger, nourrir,  traiter selon leurs souffrances« .

La situation dans la région de Mopti reste un cruel rappel de la situation humanitaire au Mali qui  » continue de se détériorer et de devenir plus complexe avec des besoins qui augmentent chaque jour en raison du conflit et des déplacements qu’il entraîne « .

En raison de l’escalade de la violence, le nombre de personnes déplacées dans toute la région de Mopti est passé de 2.100 en janvier 2018 à presque 66.000 maintenant.  » Ça veut dire que c’est une détérioration énorme « , a fait remarquer le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

A.DIARRA

Source: l’Indépendant