jeu. Oct 22nd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Arrêté au Mali et condamné à 8 ans: de prison, le djihadiste breton Gilles Le Guen a été remis en liberté

Arrêté au Mali et condamné à 8 ans de prison, le djihadiste breton Gilles Le Guen a été remis en liberté

Le djihadiste breton Gilles Le Guen est libre. Condamné en 2015 à huit ans de prison pour avoir combattu dans les rangs d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, cet ancien capitaine de la marine marchande est sorti de prison en février et placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Incarcéré à la prison de Condé-sur-Sarthe, « il n’a jamais eu de problèmes avec le personnel »,a déclaré à l’AFP un surveillant pénitentiaire, sous couvert de l’anonymat. « Il travaillait aux ateliers. On n’entendait jamais parler de lui. Dès qu’il y avait des embrouilles, il se mettait en retrait »,a ajouté la même source.

Selon TF1/LCI, Gilles Le Guen est aujourd’hui domicilié dans la Manche, où il doit « pointer »une fois par jour au commissariat. Converti à l’islam en 1982, Gilles Le Guen, attiré par le nomadisme, avait quitté la France pour le Maroc en 2005, avant d’aller en Mauritanie, puis au Mali à partir de 2011. Il y avait élevé des chèvres quelques mois dans un village avant de gagner Tombouctou.

Issu d’une famille catholique, passé par l’hindouisme à 18 ans avant de se convertir à l’islam, Gilles Le Guen avait été qualifié de « paumé qui devient terroriste » par Jean-Yves Le Drian au moment de son arrestation par les forces spécialistes françaises en avril 2013 au Mali.

Source: l’Indépendant