sam. Sep 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Actions civilo-militaires de Barkhane à Ménaka: Une pluie de milliards de FCFA annoncée pour le développement de la région

Actions civilo-militaires de Barkhane à Ménaka: Une pluie de milliards de FCFA annoncée pour le développement de la région

Malgré le contexte sécuritaire incertain, qui prévaut à Ménaka, les actions visant le développement de la région se poursuivent. Sous la houlette de la force Barkhane, la relance économique de Ménaka est devenue une réalité. Une situation qui favorise aussi l’arrivée d’autres partenaires, qui ont promis d’investir des milliards de FCFA pour le développement de la région.

En effet, au-delà des efforts qu’elle déploie pour la sécurisation de Ménaka, la force Barkhane s’investit énormément dans le développement socio-économique de la région. Du coup, d’autres partenaires également intéressés, ont annoncé leur arrivée à Ménaka, pour contribuer à cette dynamique. Selon le Gouverneur de la région, Daouda Maïga, avec l’appui des partenaires, le coût des projets et programmes qui seront lancés à Ménaka, avoisine les 15 milliards de F CFA. Parmi ces projets figurent un château d’eau, inaugurée en juillet 2018, récemment construit par Barkhane au quartier Abattoir. Financé à hauteur de 35 millions de FCFA, ce château d’eau permet à près de 110 familles d’avoir accès à l’eau potable gratuitement et ainsi soulager les femmes des corvées d’eau.

Pour la desserte, le château est connecté à 5 bornes fontaines et est alimenté par des panneaux solaires. La Force française a également financé la construction d’un puits, non loin de la réserve partielle de faune d’Ansongo Ménaka. Ce qui permet à des maraîchers, comme Almahady Souleymane, président de l’association des maraîchers de Ménaka, de se livrer à ses activités quotidiennes sans peine. Il exploite un terrain de plus d’un hectare où sont cultivés des légumes comme le choux, la tomate, l’aubergine, la carotte, etc.

Des légumes bio et sans engrais qui sont vendus à des prix très bas pour permettre aux populations de se nourrir sainement. Signalons que le maraîchage est même devenu l’une des principales activités économiques de cette région, déstabilisée par les tensions intercommunautaires et les terroristes.

Selon le Gouverneur de la région, l’action de sécurisation de Ménaka doit être concomitante avec celle de l’amélioration des conditions de vie des populations, à travers des initiatives de développement. C’est ainsi qu’il a cité le lancement du programme de développement de la région de Ménaka pour presque un milliard et demi de FCFA avec un bureau d’étude, sur financement de l’Agence Française de Développement (AFD). S’y ajoute un programme de démarrage de la stabilisation de Ménaka (PSM) sur financement KFW – une institution financière allemande – pour un coût de 10 millions d’euros, soit 6 milliards et demi de FCFA. Un programme destiné à aider à la réinstallation de l’administration. Il prévoit, notamment la construction du gouvernorat, le conseil régional, les quatre préfectures et cinq mairies. Sans compter des actions en direction de la santé et de l’éducation telle que la réhabilitation du CSCOM de Ikadewan, Anderamboukan, etc. Il est aussi prévu de réhabiliter les bâtiments du cap de Ménaka. Un programme dénommé Ipro-Ménaka pour l’irrigation de proximité a aussi été mis en œuvre pour 8,5 millions d’euros.

A en croire le chef de l’exécutif local, c’est un important programme prévu pour une durée de 36 mois, qui va appuyer les producteurs locaux. Bref, tous ces projets et programmes courent jusqu’en 2021, avec un investissement d’environ 15 milliards FCFA, pour le développement de la région de Ménaka.

Ainsi, outre le volet sécuritaire, l’action des forces en présence comme Barkhane à Ménaka, permet de maintenir le cap sur le chemin du développement.

Massiré Diop

Source: l’Indépendant