Chirurgie réparatrice des brûlures caustiques de l’œsophage: Des interventions complexes menées sur des enfants à l’Hôpital du Mali

Chirurgie réparatrice des brûlures caustiques de l'œsophage Des interventions complexes menées sur des enfants à l'Hôpital du Mali

Environ une quinzaine d’enfants victimes d’une inflammation de l’œsophage due à l’ingestion d’un produit caustique ou de la soude sont  pris en charge gratuitement à l’Hôpital du Mali. Cet exploit a été rendu possible grâce à l’ONG française la  »Chaine Grise », en collaboration avec l’établissement hospitalier.     

Les activités de la campagne de prise en charge chirurgicale des sténoses caustiques chez l’enfant ont été lancées, mardi 16 avril, à l’Hôpital du Mali. Etaient présents à la cérémonie, le Directeur de l’hôpital, Ousmane Attaher Dicko, le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Pr. Dounanké Diarra,  le Directeur de la Chaine de l’Espoir, Alexis Ponel et le président de la Société française de chirurgie thoracique, Pr. Pascal Thomas, entouré de son équipe.

Pendant la campagne, cinq chirurgies réparatrices et 11 dilatations endoscopiques seront réalisées par des chirurgiens français et maliens de renom. Une opération rendue possible grâce à l’ONG française, la  »Chaîne de l’Espoir », en collaboration avec l’Hôpital du Mali.

Ces enfants, qui bénéficieront de l’acte, souffrent d’avoir accidentellement ingéré de la soude caustique. Ce qui a causé de grandes brûlures œsophagiennes, explique le Pr. Sadio Yena, Chef du service de chirurgie vasculaire à l’Hôpital du Mali.

Pour lui, l’intoxication par les produits caustiques peut, en effet, avoir des suites redoutables à moyen et long termes (sténose œsophagienne, atrésie gastrique, sténose du pylore), d’où l’importance d’une prise en charge rapide et efficace en milieu spécialisé en cas d’ingestion de produits caustiques. Car, l’œsophage s’étant énormément rétréci, ces enfants ne pouvaient plus s’alimenter par la bouche. Il a fait savoir que cette opération n’est pas la première du genre,  » nous opérons cinq enfants par an ici à l’Hôpital du Mali. La spécificité de cette campagne a pour bénéfice de prendre en charge le maximum en quelques jours« , a-t-il affirmé. Et d’ajouter que le coup de l’intervention avoisine les 2,5 millions de F CFA, entièrement pris en charge par  la  »Chaine de l’Espoir ».

Prenant la parole, le Directeur de la  »Chaine de l’Espoir », Alexis Ponel, est revenu sur la collaboration entre les équipes médicales française et malienne pour la réussite des interventions.  D’après lui, l’intervention permettra de soulager les enfants victimes de cette maladie. A l’en croire, l’opération leur permettre de pouvoir avaler à nouveau des aliments. De même les spécialistes français transmettront des connaissances et des compétences pendant cette mission à leurs collègues du Mali.

Le Directeur de l’Hôpital du Mali, Ousmane Attaher Dicko, a exprimé son soulagement face à l’appui apporté par l’ONG à sa structure dans le cadre de la chirurgie de l’œsophage,   » cette première expérience  a pris du temps mais il s’agit du temps utile et nécessaire pour ficeler une collaboration qu’on voulait solide et durable« , a-t-il estimé.

Le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Pr. Dounanké Diarra,  a apprécié à sa juste valeur cette collaboration entre l’hôpital du Mali et la Chaine de l’Espoir. Il a salué l’ONG française pour tous les efforts qu’elle fournit pour appuyer l’hôpital.

Ramata Tembely

Source: l’Indépendant

   

Disparition de Monseigneur Jean Gabriel Diarra L’évêque de brousse s’en est allé

Disparition de Monseigneur Jean Gabriel Diarra L’évêque de brousse s’en est allé Monseigneur Jean Gabriel Diarra, premier évêque autochtone du

  

Deuxième édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 4 026 visiteurs enregistrés en deux jours La satisfaction au rendez-vous

Deuxième édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 4 026 visiteurs enregistrés en deux jours – La satisfaction

   

Disparition de Monseigneur Jean Gabriel Diarra L’évêque de brousse s’en est allé

Disparition de Monseigneur Jean Gabriel Diarra L’évêque de brousse s’en est allé Monseigneur Jean Gabriel Diarra, premier évêque autochtone du

  

Deuxième édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 4 026 visiteurs enregistrés en deux jours La satisfaction au rendez-vous

Deuxième édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 4 026 visiteurs enregistrés en deux jours – La satisfaction

%d blogueurs aiment cette page :