dim. Août 9th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Du gouvernement d’union nationale… Un accord politique de gouvernement ou la rue : Choisissez vite, M. Le Premier ministre

Du gouvernement d'union nationale... Un accord politique de gouvernement ou la rue : Choisissez vite, M. Le Premier ministre

Il est évident qu’aucun gouvernement sérieux de consensus ne saurait être formé sans, au préalable, la signature d’un accord politique.

A ce stade, les regroupements consultés (EMP, COFOP, FSD, Mouvements armés, religieux, société civile de jeunesse…) ne peuvent participer au gouvernement que sur la base d’une feuille de route acceptée de tous.

S’entendre sur les priorités (l’organisation dans les trois prochains mois des concertations nationales inclusives, la conduite des réformes politiques et institutionnelles, la nécessité de sécuriser le centre et la réorganisation de nos forces de défense et de sécurité, l’urgence de gérer la grogne sociale et sauver l’année scolaire,l’amorce d’une gouvernance vertueuse, la réforme électorale et l’organisation des élections législatives, etc. ), et les réponses à apporter à ces questions brûlantes, doivent être des principes de base pour toute participation au Gouvernement d’union nationale.

De toute évidence,  ces questions ne constituent pas les priorités de certains acteurs politiques pressés de venir à la table du festin. Or, le peuple qui vous observe, Monsieur le Premier ministre, sera intransigeant, voire inflexible sur ces questions. Il y va de votre intérêt, de l’intérêt du pays d’être à l’écoute de ces priorités. C’est en cela que vous aurez confirmé cette phrase du président :  » j’ai entendu vos colères « .

Ne cédez point aux pressions des » illuminés « , qui estiment que vous pouvez faire un gouvernement sans accord politique. Ce sera, à coup sûr, un échec et vous risquez le trophée de la plus courte longévité à la primature. Un accord politique de gouvernement avec l’ensemble des forces vives ou subir la colère de la rue, jusque-là contenue par ceux qui vous accordent le bénéfice du doute, tel est le choix qui s’impose à vous, M. le Premier ministre. Alors choisissez et choisissez vite.

Pr Etienne Fakaba Sissoko

Source: l’Indépendant