mar. Sep 22nd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Paysage politique au Mali: Les Conservateurs-Démocrates (LCD) ont vu le jour

Paysage politique au Mali Les Conservateurs-Démocrates (LCD) ont vu le jour

Pour conserver les valeurs démocratiques au Mali, le parti, Les Conservateurs-Démocrates (LCD) se veulent un parti moderne progressiste, appartenant aux Maliens de toutes les couches sociales et de tous les âges. D’où la création du parti LCD. Ses activités ont été lancées officiellement, le samedi 27 avril dernier, à la Maison de la Presse. C’était à la faveur d’une conférence de presse, animée par le président du nouveau parti, Oumar Diallo, accompagné de certains membres du Bureau National.

Le parti  » Les Conservateurs-Démocrates  » (LCD) est un rassemblement de personnes déterminées à faire la politique autrement au Mali, en proposant des initiatives novatrices, ajustées aux besoins des Maliens issus de toutes les couches sociales, aux valeurs de la République, à la laïcité de l’Etat et aux droits de l’Homme.

 » Nous voulons incarner un Mali nouveau, en lequel se reconnaissent toutes nos communautés. Nous voulons travailler avec tous les enfants du pays à l’émergence d’un véritable État de droit, souverain, réconcilié et prospère. Nous voulons incarner une nouvelle génération d’hommes et de femmes politiques honnêtes, intègres, et soucieux de l’application correcte des valeurs républicaines « , a déclaré Oumar Diallo, président du parti LCD.

Et d’ajouter,  » nous y croyons, car nous sommes convaincus que les Maliens méritent plus que ce qu’on leur offre aujourd’hui. Nous avons autant droit au bonheur que les habitants des pays vers lesquels certains de nos compatriotes fuient chaque jour au péril de leur vie, du fait qu’on n’a rien à leur proposer ici « .

Selon son Président, le parti aspire à la conquête et à l’exercice du pouvoir politique dans le respect des principes démocratiques et des valeurs de la République qui sont l’unité nationale, la laïcité, la solidarité, la liberté d’expression et l’égalité de tous les Maliens devant la loi, sans distinction d’ethnie, de race, d’origine ou de religion ; à l’édification d’une société malienne soudée, éclairée, forte et prospère ; au renforcement de la décentralisation avec l’octroi d’importants pouvoirs financiers et de décision aux régions, aux cercles, aux communes et arrondissements, afin de promouvoir le développement local et une véritable démocratie locale ; à l’amélioration du système éducatif malien en donnant une place de choix à l’Enseignement de nos langues nationales et à la recherche scientifique, technique et technologique, en dotant chaque région administrative du Mali d’un pôle universitaire d’excellence.

S’y ajoute la création d’un meilleur système de santé, adapté aux besoins des Maliens avec, à la clé, des programmes innovants de lutte contre les épidémies et les maladies ravageuses ; la protection de la femme, de l’enfant, ainsi que des personnes âgées et en situation de handicap ; l’autosuffisance alimentaire avec la mécanisation de l’agriculture et le développement d’un véritable secteur industriel agricole dans un environnement sain et la professionnalisation des forces armées et de sécurité du Mali par la mise en place d’un système de recrutement, de formation et de carrière militaire capable d’assurer la défense nationale et la sécurité intérieure sur toute l’étendue du territoire.

Par ailleurs, dans leurs visions d’une administration modernisée et informatisée, Les Conservateurs-Démocrates proposent une véritable réforme de la justice et du secteur de la fiscalité.  Car, selon eux, les moyens de recouvrement de nos impôts et taxes doivent être adaptés aux besoins du siècle.

Siaka DIAMOUTENE

Source: l’Indépendant