jeu. Sep 24th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Jeux Africains, Maroc 2019: Les U20 remplaceront les U23 au tournoi de football masculin

Jeux Africains, Maroc 2019 Les U20 remplaceront les U23 au tournoi de football masculin

Au lieu des U23, ce sont plutôt les U20 qui vont jouer le tournoi de football masculin de la 12e édition des Jeux africains, prévus du 19 au 31 Août 2019 au Maroc. Ce changement découle d’une décision de la CAF.

Le tournoi de football masculin des Jeux Africains 2019 va, en principe, enregistrer la participation des juniors des huit pays qui ont participé à la dernière CAN des moins de 20 ans au Niger. Ils vont donc remplacer les U23. La Confédération Africaine de Football (CAF) en a décidé ainsi.

Dans une lettre circulaire, adressée, le 13 Mai, aux fédérations nationales de football, l’instance panafricaine a écrit :  » Nous avons le plaisir de vous informer par la présente que le Comité d’urgence de la CAF a décidé que les équipes qualifiées au tournoi final U-20, Niger 2019 remplaceront les équipes U-23 dans la qualification au tournoi masculin des Jeux Africains qui aura lieu au Maroc du 19 au 31 Août 2019 « .

Elle a aussi donné des détails relatifs à cette décision, « ce changement est dû au fait que le dernier tour des éliminatoires des U-23 aura lieu en septembre 2019 et non plus en juin 2019 afin d’éviter le déroulement des matches pendant la CAN Égypte 2019. Les équipes masculines concernées U20 sont priées de bien vouloir confirmer leur participation aux Jeux Africains « Maroc 2019 » avant le 20 Mai prochain « , peut-on lire sur la correspondance.

Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Burkina Faso, du Ghana, du Sénégal, du Niger, du Burundi, du Nigeria et du Mali.

Soulignons que le football est présent aux Jeux Africains depuis 1965, à Brazzaville. Les équipes masculines sont depuis 1991 les sélections des moins de 23 ans tandis que pour les femmes, les joueuses de tout âge peuvent y prendre part. Les champions en titre sont chez les hommes le Sénégal et chez les femmes le Ghana.

SIC

Source: l’Indépendant