dim. Oct 17th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Célébration de la Journée Mondiale des télécommunications au Mali: De janvier 2018 à janvier 2019, l’AMRTP a délivré 148 certificats d’homologation

Célébration de la Journée Mondiale des télécommunications au Mali De janvier 2018 à janvier 2019, l'AMRTP a délivré 148 certificats d'homologation

Le Mali a célébré, vendredi 17 mai, la Journée Mondiale des Télécommunications, à l’instar des autres pays du monde. L’évènement a été célébré à l’hôtel Maeva Palace, sous la présidence du Secrétaire Général du ministère de la l’Economie Numérique et de la Prospective, Cheick Oumar Maïga. Il avait à ses côtés le président du Conseil par Intérim de l’AMRTP, Abdourhamane Kalil Haïdara.

Le thème international retenu lors de cette journée est  » réduire l’écart en matière de normalisation« . Ainsi, le ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective, en collaboration avec l’AMRTP, a organisé une conférence-débat sur le thème : « Normalisation et contrefaçon des équipements, quelles mesures prendre ?« .

A l’ouverture de cette cérémonie, le président du Conseil par Intérim de l’AMRTP, Abdourhamane Kalil Haïdara a expliqué que cette journée permet de célébrer l’évolution des technologies. Laquelle va de la naissance du télégraphe aux communications par satellite et à l’internet, en passant par la radiodiffusion sonore et télévisuelle.

A ses dires, si la contribution des technologies au développement d’un pays est indéniable, il faut également reconnaitre que l’utilisation d’équipements et d’installations non normés peut avoir des conséquences néfastes tant pour l’environnement que pour les usagers. Et d’ajouter que le Mali, prenant en compte cette réalité, a ajusté en conséquence sa législation sur les télécommunications/TIC.

Ainsi, l’ordonnance N°2011-023 du 28 septembre 2011, en son article 63, exige un agrément pour tout équipement devant être connecté à un réseau de télécommunications ouvert au public. La même exigence est renforcée s’agissant des installations radioélectriques même si elles ne sont pas destinées à un réseau de télécommunications ouvert au public. Le président du conseil de l’AMRTP soulignera que pour la mise en œuvre de cette prescription, l’ordonnance N°2016-014 du 31 mars 2016, relative à la régulation du secteur des télécommunications/TIC et postes, prévoit dans les missions du Régulateur le contrôle des agréments, des spécifications obligatoires et la surveillance des conditions d’utilisation des équipements et des ressources rares.

Ainsi, il annoncera que de janvier 2018 à janvier 2019, l’AMRTP a délivré 148 certificats d’homologation. Et d’ajouter qu’en 2019, l’AMRTP se propose d’organiser une campagne de mesures de rayonnements non Ionisants (RNI) sur l’ensemble du territoire national. Cette campagne permettra d’évaluer le niveau d’exposition des populations aux champs électromagnétiques et de s’assurer de la conformité des émissions des stations radioélectriques aux limites d’exposition fixées par les organismes internationaux compétents.

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective  a rappelé l’engagement du gouvernement du Mali à faire de l’écosystème des NTIC un levier de croissance des autres secteurs socio-économiques. «Cette action a permis d’enregistrer des résultats probants qui sont, entre autres, une stratégie nationale de développement de l’économie numérique, un réseau de fibre optique sur plus de 3000km qui interconnecte plus de 100 structures de l’administration malienne et interconnecte le Mali avec certains pays frontaliers».

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant