mer. Sep 23rd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Les portes des écoles publiques  de nouveau ouvertes

Les portes des écoles publiques de nouveau ouvertes

Suite à la proposition chiffrée du Gouvernement sur la prime de logement, les partenaires et les acteurs de l’Ecole, notamment la Commission de conciliation, la Commission de bons offices, présidée par le Médiateur de la République, les Centrales syndicales (UNTM, CSTM, CDTM, CMT), la Fédération Nationale des Associations des Parents d’Elèves et Etudiants du Mali (FENAPEM), l’Association des Ecoles Privées Agréées du Mali (AEPAM), l’Amicale des Amis et Sympathisants de l’Union Nationale des Elèves et Etudiants du Mali (AMS-UNEEM), l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM), le Collectif des partenaires de l’Ecole malienne, les représentants des partis politiques de la Majorité et de l’Opposition, les représentants des Familles fondatrices de Bamako, les Confessions religieuses, le Conseil national de la Société civile, ont fait le point des négociations avec les syndicats d’enseignants.

Au cours de cette entrevue à la primature, les différents protagonistes ont donné leur point de vue ainsi que des conseils. M. Boua Simpara, président du Collectif des partenaires de l’Ecole a ainsi informé les participants de l’acceptation par les syndicats de l’offre du gouvernement sur le point 2, à savoir les 20.000 FCFA de majoration de l’indemnité de résidence.

Il a invité le gouvernement à respecter le procès verbal qui sera issu de cette négociation afin que l’Ecole ne tombe pas dans une nouvelle crise. Il a félicité les deux parties pour leur sens du patriotisme.  Quant au ministre de l’Education Nationale, Timoré Tioulenta, il a assuré que toutes les dispositions sont déjà prises pour permettre la poursuite de l’année scolaire en cours.

Le Chef du gouvernement, Dr. Boubou Cissé a salué le Ministre de l’Education nationale et l’ensemble des acteurs et partenaires qui ont contribué au dénouement heureux de la crise. Il a appelé les différentes composantes de la société à se faire confiance et surtout à mettre en place des mécanismes d’anticipation des crises.  » Le Gouvernement, quant à lui, respectera tous ses engagements« , a-t-il assuré.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant