Championnat d’Afrique de Bras de fer sportif: Le Secrétaire général de l’AFA à Bamako pour la visite d’inspection

Championnat d'Afrique de Bras de fer sportif Le Secrétaire général de l'AFA à Bamako pour la visite d'inspection

Le Mali abritera, du 11 au 14 juillet, la dixième édition du Championnat d’Afrique de Bras de fer sportif. En prélude au coup d’envoi de cette compétition, le Secrétaire général de  l’Armwrestling Fédération of Africa (AFA), Julien Boumsong, séjourne à Bamako. Il est venu pour s’enquérir de l’état des préparatifs.     

ans le cadre de l’organisation de la dixième édition du Championnat d’Afrique de Bras de fer sportif, prévue du 11 au 14 juillet, à Bamako, le Secrétaire général   de l’Armwrestling Federation of Africa (AFA, Confédération Africaine de Bras de fer sportif) est en visite d’inspection dans la capitale malienne, depuis le dimanche.

A cet effet, Julien Boumsong a été reçu en audience, hier, par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré. Il était accompagné par des membres de la Fédération malienne de Bars de fer sportif.

 » Manque de communication « 

Dans son exposé, le visiteur a soulevé un manque de communication autour de cette dixième édition du Championnat d’Afrique, « je suis venu  pour constater le niveau de l’organisation du Championnat d’Afrique. Ma première surprise, c’est que je n’ai rien vu annonçant l’organisation de cette compétition. J’ai fait le tour de la ville, on n’a pas l’impression qu’un tel grand évènement va se tenir. A notre niveau, on veut quelque chose de très populaire. Donner plus d’audience à cette discipline dans le continent. On a du potentiel en Afrique, il faut qu’on se donne les moyens pour atteindre cet objectif. Il faut que nos autorités  aident nos fédérations pour promouvoir la discipline en Afrique« , a martelé M. Boumsong.

Puis de poursuivre :  » En outre, je dois tenir des réunions de travail avec les membres de la Fédération malienne afin de faire le point sur l’état des préparatifs. En dépit de tous ce qu’on raconte dans les médias, j’ai  trouvé que le Mali est un pays très fréquentable. Et c’est ce que je vais rendre compte. J’espère que ce sera une grande fête« .

Pour sa part, le ministre Arouna Modibo Touré s’est réjoui de cette visite du représentant de l’AFA en prélude au Championnat d’Afrique,  » nous allons abriter cette compétition avec une très grande fierté « , a-t-il déclaré.

 » Des moyens financiers débloqués « 

Avant de rassurer le Secrétaire générale de l’AFA,  »  si vous avez déjà validé les infrastructures en termes d’inspection, on se réjouit de cela. Mais le problème de manque de communication  que vous avez soulevé, je suis tout à fait d’accord avec vous. Soyez rassuré, on travaillera avec la commission d’organisation pour que le commun des Malien sache qu’il y a une compétition en vue. Même au niveau des médias, il faudra qu’on fasse le maximum pour que cette compétition soit vécue au Mali comme les autres disciplines. Et nous avons de grands champions. Si le Mali participe déjà à des  phases finales de la Coupe du monde de Bras de fer sportif, c’est qu’il a les moyens d’organiser cette Coupe d’Afrique et de prouver au monde entier qu’on existe aussi parlant de cette discipline« , a-t-il indiqué.

Le premier responsable du sport malien a aussi réaffirmé l’accompagnement de son département pour la réussite de l’évènement,  » vous aurez l’accompagnement de tout le gouvernement. Tous les moyens seront mis à disposition de la commissiond’organisation pour que cette fête soit belle. Mais surtout dans la sportivité. Car, avec ce sport, il ne s’agit pas que de prouver sa force musculaire. Il faut aussi que l’esprit y soit.  Vous pouvez repartir du Mali en étant rassuré que les ratés seront corrigés. Le département sera aux côtés du Comité d’organisation, qui aura des moyens. Mais tout va être géré dans latransparence, dans la rigueur et dans la discipline« , a-t-il conclu.

Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, Julien Boumsong s’est également rendu au Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM). Il a été reçu par le Directeur exécutif de cette structure, Oumar Tamboura. Ce dernier lui a aussi renouvelé  l’appui du mouvement olympique national pour la bonne tenue du Championnat d’Afrique.

SIC

Source: l’Indépendant

%d blogueurs aiment cette page :