SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET FORMATION PROFESSIONNELLE, INSERTION et Appui à l’Entrepreneuriat des Jeunes Ruraux à Kolondièba Le président du FIDA, Gilbert Ongbo à l’écoute des bénéficiaires pour cibler leurs interventions futures

Suivi de la mise en œuvre du projet Formation Professionnelle, Insertion et Appui à l'Entrepreneuriat des Jeunes Ruraux à Kolondièba Le président du FIDA, Gilbert Ongbo à l'écoute

C’est dans le but d’intensifier la coopération entre le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et le Gouvernement du Mali que le président de cette institution financière, Gilbert Ongbo a séjourné au Mali. Ce qui l’a conduit à Kolondièba (région de Sikasso) pour visiter quelques réalisations du projet Formation Professionnelle, Insertion et Appui à l’Entrepreneuriat des Jeunes Ruraux (FIER). L’occasion était bonne pour le premier responsable du FIDA d’échanger directement avec  les bénéficiaires pour prendre acte de leurs interventions futures.

Une forte délégation, composée du président du FIDA, Gilbert Ongbo, du ministre de l’Agriculture, Moulaye Hamed Boubacar, représentant son homologue de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, l’Ambassadeur du Mali en Italie (Rome), Aly Coulibaly, le Coordinateur du FIER, Héry Coulibaly ainsi que plusieurs autres invités de marque a été chaleureusement accueillie par la population de Tièdougou, la semaine dernière.

Le projet FIER, qui est une réponse à l’inclusion financière des jeunes et des femmes en milieu rural, est financé par le FIDA. Sa mise en œuvre permettra de financer 3 882 projets au profit de 4217 jeunes dont 47% de femmes, de former 51 000 jeunes ruraux  et de créer 40 000 emplois.

Pour l’intervention du projet à Sikasso, il s’agit de financer économiquement 1806 projets au bénéfice de 1951 jeunes dont 48% de filles. Particulièrement à Kolondièba, il s’agit de financer économiquement les projets de 575 jeunes dont 46% portés par les filles.

Ce déplacement des responsables du FIDA et du gouvernement malien à Kolondièba a d’abord débuté par la visite de certaines entreprises rurales qui ont bénéficié des appuis du FIER. Lesquels appuis ont permis d’améliorer considérablement leurs revenus. Il s’agit de la Ferme de Kolondièba (production des poules), de l’entreprise Zegué-Agro qui produit de jus du miel, de mangue etc ainsi que de l’atelier  métallique  » Sabali » de Karim Doumbia.

Ensuite, les hôtes du jour ont été accueillis au stade municipal de Kolondièba, plein à craquer par des habitants venus des zones d’intervention du projet.

Mettre la femme au centre de la stratégie de développement

En souhaitant la bienvenue aux invités du jour, le maire de la commune de Kolondièba, Amadou Doumbia a déclaré que l’impact du projet est visible dans sa circonscription territoriale. L’exode rural est rare et les jeunes sont tentés de s’adonner aux activités initiées par le FIER. Une telle initiative doit être multipliée pour contribuer considérablement à résorber le chômage des jeunes, a-t-il conclu.

Prenant la parole, le président du FIDA, Gilbert Ongbo a d’emblée relevé que son organisation est déterminée à jouer sa partition aux côtés du gouvernement malien pour apporter sa petite pierre à la construction nationale. Cela se traduit, pour eux, à écouter les autorités au niveau central, régional et local mais, aussi les bénéficiaires.  » Nous voulons vous écouter afin de pouvoir prendre le pouls de nos interventions, de ce qui marche bien et aussi de prendre note et acte de ce qui marche moins bien. Cela va nous permettre de porter à échelle les activités pour lesquelles nous avons du succès », a affirmé l’orateur. Et de poursuivre que » les témoignages au sujet de tous nos projets, plus précisément celui du FIER, nous rendent fiers. Ainsi, nous sommes déterminés, ensemble avec vous, pour entreprendre des voies et moyens qui devraient nous permettre de continuer cette bataille, de porter plus d’appuis aux côtés du gouvernement à cette population dynamique et entreprenante« . Avant d’indiquer que : « mettre les femmes au centre de notre stratégie de développement est la voie du futur« .Et cela constitue l’un des piliers des interventions du FIDA, a-t-il déclaré.

En plus de l’accent mis sur l’emploi pour la jeunesse, il a insisté sur la dimension femme, nutritionnelle et, enfin, la question du changement climatique, qui affecte l’agriculture, l’élevage et de toute la chaîne de valeur en matière agricole.

Le Mali, satisfait des prestations du FIDA

Quant au ministre de l’Agriculture, Moulaye Hamed Boubacar, il a indiqué que la coopération bilatérale entre le Mali et le FIDA a 37 ans.  » Durant cette période votre organisation n’a jamais interrompu  son appui « .Et de déclarer que :  » Le Mali est satisfait des prestations du FIDA« .

Avant d’inviter les bénéficiaires à être des ambassadeurs, des références. « Vous avez été soutenus dans votre choix d’activité et vous devez donnez de bons exemples. Ne  fermer pas la porte aux autres « , a-t-il conseillé.

Comme à l’accoutumée, la délégation a procédé à la salutation d’usage aux autorités coutumières.

Falé COULIBALY

*Envoyé spécial

Source: l’Indépendant

  

Réunion extraordinaire des Gouverneurs de la BAD Le Mali entend consolider ses relations avec une institution qui dispose d’un portefeuille de 452 milliards de FCFA pour financer ses projets

Réunion extraordinaire des Gouverneurs de la BAD Le Mali entend consolider ses relations avec une institution qui dispose d’un portefeuille

  

Au Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 1800 artisans nationaux et étrangers exposent leur savoir-faire

Au Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 1800 artisans nationaux et étrangers exposent leur savoir-faire Le président de la

  

Réunion extraordinaire des Gouverneurs de la BAD Le Mali entend consolider ses relations avec une institution qui dispose d’un portefeuille de 452 milliards de FCFA pour financer ses projets

Réunion extraordinaire des Gouverneurs de la BAD Le Mali entend consolider ses relations avec une institution qui dispose d’un portefeuille

  

Au Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 1800 artisans nationaux et étrangers exposent leur savoir-faire

Au Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) 1800 artisans nationaux et étrangers exposent leur savoir-faire Le président de la

%d blogueurs aiment cette page :