sam. Mai 21st, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Concours  » Ma Thèse en 180 secondes  » Amara Nimaga lauréat de la 1ère édition au Mali

Concours " Ma Thèse en 180 secondes " Amara Nimaga lauréat de la 1ère édition au Mali

Amara Nimaga, étudiant à l’École Normale d’Enseignement Technique et Professionnel (ENETP) a remporté, le samedi 6 juillet dernier, la première édition du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Il a réussi à présenter, de manière simple,  en trois minutes, son sujet de thèse de plus d’une centaine de pages. C’est l’Institut Français du Mali qui a abrité la cérémonie de remise des prix.

L’intitulé de sa thèse soutenue à Dakar était  » Contribution des entreprises du secteur informel au développement du territoire, une approche GRH située dans la territorialité des travailleurs et vendeur du fer « . A travers le brillant exposé de son texte, il a remporté à la fois le prix du jury et celui du public.

Il faut signaler que pour cette première édition au Mali, ils étaient environ neuf thésards à être retenus. Le trio sur le podium se composait d’Amara Nimaga (1er), Marcel Dembélé (2e) et Ibrahim V. Traoré (3e). Pour cette première édition, un prix spécial a été décerné à la seule femme candidate, Sanata Sogoba.

S’exprimant pour la circonstance, le Directeur de l’Institut Français au Mali a félicité et remercié les initiateurs de ce concours au Mali. Pour lui, il s’agit d’un exercice d’intelligence difficile, qui bat son plein actuellement en France. Pour le Directeur du Campus Numérique Francophone de Bamako, M. Haïdara, l’année dernière, un test grandeur nature a été organisé en prélude à cette édition. L’occasion pour lui de rappeler certaines missions de ce concours, à savoir la mise en lumière de la relève scientifique dans toutes les disciplines ; l’encouragement des jeunes chercheurs à vulgariser leurs travaux de recherche ; la sensibilisation des jeunes chercheurs à l’importance du dialogue entre les sciences et la société ; leur offrir un contact direct avec le public et leur permettre de réseauter avec des chercheurs d’autres disciplines et d’autres pays, tout en valorisant la langue française ainsi que de favoriser l’ouverture à d’autres publics, d’autres rencontres, d’autres cultures.

Il convient de rappeler que le concours  » Ma Thèse en 180 secondes « au Mali est un projet porté par l’Agence Universitaire de la Francophonie, à travers le Campus Numérique Francophone de Bamako.  C’est un concours qui permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un public profane et diversifié.

A noter que le lauréat de ce concours, à savoir Amara Nimaga, représentera le Mali à la finale internationale du concours, prévue à Dakar, le 26 septembre 2019.

MD

Source: l’Indépendant