mar. Mai 17th, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Rencontre des acteurs du tourisme à Bamako: Objectif: Mettre en place des lignes directrices indispensables à l’amélioration de la fréquentation des pays

Rencontre des acteurs du tourisme à Bamako Objectif: Mettre en place des lignes directrices indispensables à l'amélioration de la fréquentation des pays

Bamako abrite depuis hier lundi 8 juillet un séminaire de renforcement des capacités des organismes de gestion de destination sur le thème:  » Gestion Marketing des destinations ». Outre le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Niger, le Sénégal et le Togo prennent part à cette rencontre.

L’activité touristique, bien que confrontée de nos jours à de nombreux défis  sur l’ensemble de nos pays respectifs, reste une industrie véritablement attractive et concurrentielle.

Pour résister à l’implacable concurrence, dans un monde  interconnecté et de plus en plus ouvert, nos professionnels du secteur du  Tourisme n’ont d’autre choix que d’être encore plus performants pour s’adapter à une demande multiforme et de plus en plus exigeante.

Dès lors, il devient capital pour le département en charge du tourisme d’avoir la double vision de veiller à la fois à la bonne satisfaction des visiteurs  tout au long de leur séjour, dans nos pays respectifs et de s’assurer, par ailleurs, que les zones visitées bénéficient de retombées équitables pour leur développement durable.

Selon la ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Walet Intaloun, c’est compte tenu de cette double exigence que le Mali a, dans le cadre du 6ème appel à projet du COMCEC, présenté et obtenu le financement d’un projet de renforcement des capacités des Organismes de Gestion de destination des 8 pays de la sous-région ouest africaine.

Aux dires de la ministre, ce projet s’inscrit également dans le cadre du renforcement des partenariats  bilatéraux dans le domaine du tourisme, entre le Mali et les différents pays bénéficiaires du projet, qui sont représentés, ici, aujourd’hui, par des cadres  travaillant dans les départements ministériels, les agences et offices de promotion touristique.

Lors de cette rencontre de cinq jours,  les participants auront droit à différentes présentations, entre autres, sur la structuration et le fonctionnement des organismes de gestion de destination, la gestion marketing et commerciale des destinations et l’élaboration de nouveaux produits.

Au terme de cette rencontre, ils mettront en place des lignes directrices indispensables à l’amélioration de la fréquentation de leurs pays respectifs et, au-delà, la destination ouest-africaine.

B DIABATE

Source: l’Indépendant