UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Les Mouvements de la Plateforme condamnent fermement l’acte « contraire à l’esprit et à la lettre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation »

Les Mouvements de la Plateforme condamnent fermement l'acte "contraire à l'esprit et à la lettre de l'Accord pour la Paix et la Réconciliation"

Les Mouvements de la Plateforme du 14 juin 2014  d’Alger, dans un  communiqué, déclarent  avoir eu le regret de constater que des manifestants majoritairement composés de femmes et de jeunes ont violé des bâtiments publics,  puis trainer,  souiller pour ensuite brûler le drapeau de la République du Mali hier mercredi 17 juillet 2019 à Kidal.

Dans le communiqué, la Plateforme condamne fermement ce comportement contraire à l’esprit et à la lettre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger,  elle invite les manifestants de Kidal à plus de retenue et de patience.   Elle précise que « tous les Mouvements signataires ont  reconnu l’intégrité territoriale du Mali,  son unité,  sa forme laïque et républicaine, toutes choses qui ne peuvent être dissociées du respect  de tous les symboles de la souveraineté du Mali sans l’observation desquels la mise en œuvre de  l’Accord ne saurait progresser ».  Et de rappeler que  « le drapeau et les édifices publics de tous les Etats sont inviolables et méritent respect et considération quels que soient les griefs que l’on peut avoir contre un gouvernement ».

Par ailleurs, elle a invité « les responsables et notabilités présents à Kidal à travailler pour faire cesser ces pratiques qui font reculer la progression du processus de Paix et la restauration de la Paix et de la quiétude sociale ».

B D

Source: l’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.