jeu. Mai 19th, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

En réponse à la situation sanitaire critique dans la commune de Mondoro et Douna L’OMS offre un lot de médicaments d’une valeur de 25 millions de F CFA

En réponse à la situation sanitaire critique dans la commune de Mondoro et Douna L'OMS offre un lot de médicaments d'une valeur de 25 millions de F CFA

En réponse à la situation sanitaire critique dans la commune de Mondoro et  Douna, dans la région de Mopti, l’OMS a remis un important lot de médicaments et de petits matériels au ministère de la Santé et des Affaires sociales. La remise s’est déroulée dans la cour de l’OMS, en présence du représentant de ladite organisation au Mali, Dr. Yao Théodore et du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé.

Le lot est composé d’antibiotiques,  de médicaments pour lutter contre le paludisme et les maladies diarrhéiques. Ce n’est pas tout, il y a aussi des petits matériels pour renforcer la prise en charge des populations dans les structures de santé de Bamako, Ségou et Mopti. Le représentant de l’OMS a rassuré que son organisation prendra des dispositions nécessaires pour faire acheminer les médicaments.

Pour le représentant de l’OMS au Mali, c’est  pour appuyer le gouvernement dans la recherche de solutions  à la crise qui sévit dans la commune de Mondoro et Douna et atténuer la souffrance des populations affectées par cette crise qu’il procède à la donation. A l’en croire, elle permettra la  prise en charge sanitaire de 10.000 personnes pendant 3 mois.

Le ministère de la Santé et des affaires sociales a apprécié le geste de l’OMS qu’il qualifie de signe fort d’accompagnement et de solidarité à l’endroit des populations affectées.  Il a donné la ferme assurance que l’aide sera utilisée à bon escient, pour le soulagement de la population éprouvée,     » ces médicaments sont très utiles et viennent à un moment critique « , a-t-il apprécié.  Avant de certifier que les médicaments seront utilisés avec la plus grande transparence.

Rappelons que la commune de Mondoro a enregistré un nombre inhabituel de cas de malnutrition.  Il ressort du communiqué du ministère de la Santé et des Affaires sociales que des évaluations faites par les équipes techniques de la région, mobilisées pour la cause, dressent une situation d’urgence sanitaire, nutritionnelle et humanitaire.

Toute chose qui découle, souligne le communiqué,  de la dégradation de la situation sécuritaire avec la présence quasi permanente des groupes armés, des voies d’accès minées et l’état de siège imposé aux villages de Niagassadiou, Douna et Tiguila, rendant difficile l’accès des populations aux services sociaux de base et l’approvisionnement en vivre.

C’est après analyse de la situation que le ministère de la Santé et des Affaires sociales a décidé la mise en œuvre d’actions urgentes, notamment  l’envoi sur le terrain d’équipes d’investigation et de prise en charge des cas de malnutrition dans les villages de la commune de Mondoro, l’approvisionnement des populations en vivres et non vivres et des CSCom en médicaments et intrants de prise en charge de la malnutrition, conjointement avec les acteurs humanitaires et les FAMas.

Ramata  TEMBELY

Source: l’Indépendant