sam. Mai 21st, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Visite du maire du district sur les sites des travaux de surcreusement Adama Sangaré soucieux du déroulement correct des travaux

Visite du maire du district sur les sites des travaux de surcreusement Adama Sangaré soucieux du déroulement correct des travaux

Après le lancement des travaux de surcreusement par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Alpha Boubacar Bah, le Maire du district, Adama Sangaré, accompagné des édiles des Communes 3, 4, 5, et 6 et des services techniques de la mairie du district a procédé, le lundi 29 juillet, à une visite des sites des travaux de surcreusement de certains marigots et collecteurs naturels dans le District de Bamako. Il s’agit notamment du pont tordu de Niamakoro, des collecteurs de Sogoniko et de N’Tomikorobougou.

Au cours de cette visite de terrain, le Maire du District a indiqué qu’en plus de ses traditionnelles activités de curage des canalisations, cette année est marquée par l’engagement du gouvernement aux côtés du District pour le surcreusement de voies naturelles de passage de l’eau et de cllecteurs.   » En effet, il était  constaté que les collecteurs étaient engorgés à un certain niveau, ce qui occasionne les inondations « , a-t-il relevé.

Selon lui, cette année, ce programme a fait l’objet d’une réflexion particulière, avec l’implication du gouvernement. Toutefois, il a salué l’engagement et la détermination des entreprises en charge qui, depuis un mois, travaillent sur leurs fonds propres. » Cependant, comme  toute œuvre humaine,  il y a des imperfections, nous allonscorriger ensemble et nous procéderons également à des visites hebdomadaires « , a-t-il indiqué.

A ses dires, les six maires sont en train d’évoluer ensemble sur le terrain pour voir si les entreprises exécutent correctement  leurs  tâches tout en s’assurant que les  insuffisances constatées feront l’objet d’une correction très urgente.

Adama Sangaré s’est dit satisfait de l’état d’avancement des travaux et a invité les entreprises à respecter le délai d’exécution qui est de deux mois.

Rappelons que cette opération de surcreusement de certains marigots et collecteurs naturels, qui sont obstrués et qui ne permettent pas un écoulement des eaux de pluies, concerne le  »Koflatié’‘, sur une longueur de 3570 m, le  »Niamakoro »,sur une longueur de 6100 m, le  »Sogoniko », sur une longueur de 1 950 m et le collecteur de Yirimadio, sur une longueur de 5 200 m.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant