SPÉCIALISÉE DANS L’ARNAQUE DES GÉRANTES de kiosques « Orange Money » A. Coulibaly arrêtée par les limiers du commissariat du 2è Arrondissement

Please follow and like us:

  • Share

Spécialisée dans l'arnaque des gérantes de kiosques "Orange Money" A. Coulibaly arrêtée par les limiers du commissariat du 2è Arrondissement

Dans Ia matinée du mardi 30 juillet 2019 aux environs de midi, les éléments de la Brigade des Recherches, sous la conduite du Sergent-Chef Ramatoulaye N’Doye (Chef BR intérimaire) ont interpellé la nommée A. Coulibaly, âgée de 25 ans, se disant coiffeuse, domiciliée à Kati N’Tomikoro, chez son père. Elle est spécialisée dans l’arnaque des exploitantes de kiosques « Orange Money ».

Conduite devant le Commissaire Adjoint Commissaire Principal Jean Marie Drabo (assurant l’intérim), elle a reconnu sans aucune hésitation les faits qui lui sont reprochés, ayant déjà été prise en flagrance de surcroît.

Fouillée à corps, elle a été trouvée en possession de la somme 1.065.000 FCFA, en billets et en pièces de monnaies et plusieurs sachets noirs.

Ayant reçus les échos de son interpellation, une vingtaine de plaignants, tous des gérantes de kiosques d’Orange money, victimes de la nommée A.Coulibaly, se sont présentées au Commissariat où elles ont toutes été entendues tour à tour sur procès-verbal, par une équipe d’enquêteurs composée du Chef de la Police judiciaire, le Commissaire de Police Lamine Sanogo, le Commandant-Major SaliaKarambé et le Commandant Oumar Diarra.

Dans son interrogatoire, elle dit ignorer  le nombre exact de ses victimes, car opérant depuis plusieurs années et ses cibles sont les kiosques « Orange-Money » gérés par des dames, faciles à manipuler.

Son modus operandi consiste à se rendre dans un kiosque « Orange-Money ». Elle demande une transaction de Ia somme de 2.500 FCFA. Elle remet d’abord la somme de 5.000 FCFA puis une autre somme de 150 FCFA, sachant bien que les frais de transfert s’élèvent  à 200 FCFA plutôt.  Lorsque l’agent lui réclame le restant des frais, elle dépose sur les cuisses de ce dernier un sachet noir qu’elle porte toujours, en lui tendant l’autre bout du sachet dont elle fait semblant de retirer des pièces de monnaies pour compléter les frais d’opération. Ce manège n’a pas pour but que de tromper en réalité la vigilance de la gérante et en profiter pour glisser sa main dans le sac contenant la recette de ce dernier pour la soustraire. Son forfait accompli, elle se volatilise.

C’est seulement à l’arrivée d’un autre client que la gérante se rend compte du vol de son argent.

A la fin  de sa déposition, A Coulibaly a ajouté les montants qu’elle a ainsi subtilisés à chaque opération varient entre 25.000 FCFA et 400.000 FCFA. Les moments propices pour ses coups se situant entre 10 heures et 11 heures et elle n’opère qu’à Bamako et alentours. Elle a été déférée devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako aux fins de droit.

B DIABATE

Source: l’Indépendant