Mutuelle panafricaine de gestion des risques et catastrophes Le Commissariat à la Sécurité alimentaire pose un diagnostic sans complaisance

Mutuelle panafricaine de gestion des risques et catastrophes Le Commissariat à la Sécurité alimentaire pose un diagnostic sans complaisance

L’hôtel Onomo a servi de cadre, hier mardi, à l’atelier de mise en œuvre de l’exercice de simulation sur le plan de contingence (plan opérationnel) en cas de paiement de la part d’African Risk Capacity (ARC). L’ouverture était présidée par le ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Kassoum Denon.

Cet atelier, de haut niveau, qui réunit les experts Burkinabé et Mauritaniens, permettra d’analyser et d’échanger les expériences sur les différents plans opérationnels des pays.

Egalement de relever les faiblesses et insuffisances dans la mise en œuvre des plans en cas de paiement pour obtenir un résultat plus satisfaisant et de faire des propositions concrètes pour la pérennisation des acquis.

Selon le ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire, la mutuelle panafricaine de gestion des risques est un régime novateur d’assurance contre les phénomènes météorologiques extrêmes. Il vise à aider les États membres de l’Union Africaine à résister aux ravages causés par la sécheresse.

A ses dires, les résultats attendus permettront de trouver les solutions idoines à l’amélioration de la synergie d’actions entre les différents experts du Groupe de travail technique (GTT).

L’occasion pour Kassoum Denon d’annoncer qu’au Mali, la coordination globale de l’ARC est assurée par le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA), avec l’appui du GTT mis en place pour suivre les activités de la mutuelle, « L’ARC est une entité financière africaine qui permet de déclencher l’envoi rapide de fonds aux pays africains touchés par des épisodes de sécheresse« , a-t-il indiqué.

Pour conclure, le Commissaire à la Sécurité Alimentaire a remercié le PAM, qui accompagne depuis des décennies, avec succès, le gouvernement du Mali dans sa volonté réaffirmée d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations les plus vulnérables.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

 

Algérie: des peines de prison pour avoir brandi le drapeau berbère

Algérie: des peines de prison pour avoir brandi le drapeau berbère En Algérie se tient le procès de 42 personnes

  

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF Les femmes engagées dans la recherche de la paix

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF Les femmes engagées dans la recherche de la paix Les femmes du Mali étaient en conclave de

 

Algérie: des peines de prison pour avoir brandi le drapeau berbère

Algérie: des peines de prison pour avoir brandi le drapeau berbère En Algérie se tient le procès de 42 personnes

  

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF Les femmes engagées dans la recherche de la paix

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF Les femmes engagées dans la recherche de la paix Les femmes du Mali étaient en conclave de

%d blogueurs aiment cette page :