jeu. Août 13th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

La police de proximité au Mali La question de confiance entre police et populations,  nœud de la stratégie

La police de proximité au Mali La question de confiance entre police et populations, nœud de la stratégie

Pour impulser une réflexion inclusive en vue d’aboutir à une stratégie nationale de la police de proximité au Mali, un atelier de synthèse de deux jours a été ouvert, le lundi dernier,  à l’hôtel de l’Amitié. Il est organisé par le Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité, en coordination avec les différents ministères concernés, avec l’appui de l’Institut des Etats-Unis pour la Paix (USIP) et l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH).

L’ouverture des travaux de cette rencontre d’échanges a été présidée par le Secrétaire général du ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale, Ataher Ag Ignan, en présence de son homologue du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, Azer Kamaté et du représentant de l’Ambassade des Etats-Unis, Jean Marc Behard. Il avait pour objectif principal de réfléchir à l’élaboration d’une stratégie nationale sur la base de la vision malienne de la police de proximité, avec les principes indispensables à adopter pour améliorer les relations de confiance et la collaboration entre Forces de Défense et de Sécurité et les communautés. Cette stratégie nationale sera élaborée à la suite d’une série d’ateliers impliquant les Forces de Défense et de la Sécurité, les acteurs de la Décentralisation, les Organisations de la Société Civile (OSC) et les partenaires internationaux travaillant sur la question.

Le développement d’une stratégie de police de proximité au Mali passe nécessairement par une contextualisation plus forte en vue de mettre à profit les leçons apprises des initiatives de sécurité collaborative déjà expérimentées sur le terrain et une réflexion inclusive sur la meilleure manière de combler les lacunes identifiées.

Au cours de ces deux jours de travaux, différents thèmes seront présentés aux participants. Ils seront déclinés à travers les questions suivantes : « Quelle sécurité collaborative pour le Mali : contexte, justification et vision « ,  » Quelle sécurité collaborative pour le Mali ? : objectifs, approches méthodologiques et grandes actions  ? »,  » Quelle sécurité collaborative pour le Mali ?: ressources « .

La crise multidimensionnelle à laquelle le Mali fait face depuis 2012 a mis en exergue la nécessité d’une collaboration, sinon d’une communion entre les Forces de Défense et de Sécurité et la population.

Dans ce contexte, le Mali manifeste un grand intérêt pour la sécurité collaborative en général, et, plus spécifiquement, sur la question de la police de proximité. C’est ainsi que le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a adopté un plan cadre pour l’amélioration du lien de confiance entre les Forces de sécurité et la population, pour la période 2018-2021. En dépit de cet intérêt, des défis subsistent pour permettre un véritable rapprochement entre Forces de Défense et de Sécurité et populations.

 Falé  COULIBALY

Source: l’Indépendant