dim. Jan 26th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

L’accord de financement a été signé hier entre le Mali et la BOAD Un prêt de 25 milliards de FCFA pour la construction de 1085 logements sociaux et économiques à Samanko

L'accord de financement a été signé hier entre le Mali et la BOAD Un prêt de 25 milliards de FCFA pour la construction de 1085 logements sociaux et économiques à Samanko

Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des finances, Dr Boubou Cissé et le président de la BOAD, Christian Adovelande ont procédé, hier mardi 3 septembre, à la Primature, à la signature des documents relatifs à l’Accord de prêt du financement partiel du projet de viabilisation du site et de construction de 1085 logements sociaux et économiques à Samanko, dans le Mandé, à 15 km de la Bamako.  La signature a eu lieu en présence du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement social, dont le département est bénéficiaire, à l’Office malien de l’habitat (OMH), qui va assurer la mise en location-vente des logements.

Le secteur de l’habitat  occupe une place importante dans le Cadre stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) adopté par le gouvernement pour la période 2019-2023. Il s’inscrit notamment dans l’axe 2  » Promotion d’une croissance économique inclusive  » qui prévoit l’amélioration du cadre institutionnel et législatif en matière domaniale et foncière ainsi que la construction de 30.000 logements, dont 20.000 logements sociaux et 10.000 de type économique, en partenariat avec les promoteurs immobiliers.

Cette signature, qui concerne la première opération financée par la BOAD dans le cadre du CREDD, est la troisième intervention de l’institution financière sous-régionale dans le secteur de l’habitat dans l’UEMOA.

Aux dires du président de la BOAD, plusieurs constitutions, dont celle du Mali, protègent le droit à un logement convenable et énoncent la responsabilité générale incombant aux Etats de garantir à tous un logement convenable et des conditions de vie suffisantes.

C’est forte de ce constat général que la BOAD a décidé d’accompagner le Mali dans la mise en œuvre de son programme immobilier. Ainsi, ce prêt de 25 milliards de FCFA vise à viabiliser le site de 42 hectares situé à Samanko, dans la commune du Mandé et à construire 1 085 logements à l’horizon 2022, dont 785 de type social (565 en F3 et 220 en F4)  et 300 de type économique (175 de type F3 et 125 en F4). Ces logements, qui vont abriter 8.800 personnes à revenus intermédiaires, seront cédés en location-vente à travers l’Office Malien de l’Habitat (OMH).

Ce nouveau financement porte à 623,1 milliards FCFA le montant global des engagements de la BOAD au Mali, tous secteurs confondus.  » La réussite de l’opération et sa pérennisation restent largement conditionnées par l’affectation de ressources adéquates, en temps opportun, pour les besoins d’entretien et d’exploitation« , a précisé le président de la BOAD, Christian Adovelande.

5, 366 milliards FCFA d’apport de l’Etat

Le Premier ministre a, pour sa part,  souligné que le gouvernement du Mali contribue au financement du projet-au coût hors taxes-pour un montant de 5, 366 milliards FCFA et s’engage à prendre en charge tout dépassement éventuel du coût du projet et l’ensemble des taxes, impôts et droits de douanes sur tous les biens et services liés au projet.

Dr. Boubou Cissé de préciser que l’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations et à la réduction de la vulnérabilité des ménages dans le pays.

Tout en se réjouissant de l’impact de ce projet, qui va renforcer les capacités des PME aux métiers de construction et créer au moins 563 emplois indirects, Dr. Boubou Cissé a salué le soutien de la BOAD à notre pays à travers plusieurs projets d’investissements, notamment dans les secteurs de l’Energie, de l’Agriculture, des Infrastructures routières et de Transport ainsi que dans les secteurs sociaux.

Parmi ces projets, il y a l’échangeur multiple du Rond-point de la Paix ; la voie longeant la Corniche entre les deux ponts, la réhabilitation des Avenues de l’Indépendance et du 22 Octobre 1946, les voiries urbaines dans les villes de Ségou et Sikasso, la route Bamako-Koulikoro, l’interconnexion électrique Mali-Guinée, le développement intégré des régions du nord, des projets majeurs dans les zones Office du Niger du moyen Bani et le soutien au secteur privé.

Y.CAMARA

Source: l’Indépendant