jeu. Mai 28th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Crimes de guerre et  crimes contre l’humanité La CPI confirme les charges contre Al Hassan et engage son procès

Crimes de guerre et crimes contre l'humanité La CPI confirme les charges contre Al Hassan et engage son procès

En comparution,  hier lundi 30 septembre, la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé les charges de   »  crimes de guerre et de crimes contre l’humanité  » à l’encontre  de Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud. Cet ancien commissaire du Groupe terroriste Ansar Eddine est le deuxième terroriste malien à comparaitre après Al Faqi.

Transféré avril 2018 à la CPI par les autorités maliennes, il est accusé d’avoir participé entre  2012 et 2013 à la démolition de mausolées à Tombouctou  et d’être responsable de viols et d’esclavage sexuel commis dans le contexte de mariages forcés. Des accusations de torture pèsent également contre Al Hassan. Lors de sa comparution devant les juges, il a été établi par  la chambre d’accusation   » qu’il y a des motifs substantiels de croire que Al Hassan est responsable  des crimes de guerre et crimes contre l’humanité dont il est accusé« .

Al Hassan a été un membre du groupe terroriste  Ansar Eddine d’Iyad Ag Ghaly  et commissaire de la police islamique à Tombouctou.

Selon la Procureure de la CPI  Fatou Bensouda  » Al Hassan  faisait partie des groupes armés qui ont pris le contrôle de Tombouctou en 2012 et  imposé leur vision de la religion, par la terreur, à une population locale qui a vécu un  calvaire imposé par un régime tyrannique« .

Par cette comparution, il est  le deuxième terroriste  à être jugé par la CPI. Cela après  Ahmad Al Faqi Al Mahdi, qui a été condamné  à neuf ans de prison pour avoir également pris part en 2012 à la démolition des mausolées protégés à Tombouctou.

A.DIARRA

Source: l’Indépendant