jeu. Mai 28th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour la consolidation de la paix au Mali L’IMRAP lance le projet « vestibule de la paix »

Pour la consolidation de la paix au Mali L'IMRAP lance le projet "vestibule de la paix"

L’Institut Malien de Recherche et d’Action pour la Paix (IMRAP) a procédé, le jeudi 26 septembre, au lancement de son projet « vestibule de la paix » en tandem avec l’INTERPEACE et IDS. Cette cérémonie a eu lieu à l’hôtel Radisson, en présence du Secrétaire général du ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Attacher Ag Iknane.

Selon la Directrice de l’IMRAP, Traoré Néné Konaté, ce projet permettra de contribuer à la consolidation de la paix au Mali, tout en développant une approche, multi-acteurs, durable avec les communautés, de la base et du sommet au Mali, et faire valoir son potentiel aux niveaux national et international.

La Directrice de l’IMRAP affirme que le choix du thème n’est pas fortuit, car il reflète les fondements de nos sociétés bâties autour du dialogue intergénérationnel et des valeurs sociétales, qui ont motivé la solidarité dans nos familles et  dans nos communautés.

Dans sa présentation, M. Amadou Maguiraga de l’IMRAP, a souligné que le projet dure 3 trois ans, et concernera les zones de Bamako, Koulikoro, Gao et Mopti. L’approche souligne-t-il consiste à engager et responsabiliser des acteurs locaux du changement pour la paix et le vivre ensemble au Mali. Avant de terminer, il a remercié l’ensemble des partenaires de l’IMRAP (Interpeace, IDS, HU) pour leurs contributions aux initiatives déjà existantes pour une paix durable au Mali.

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Attacher Ag Iknane,  estime que le projet  » vestibule de la paix  » permettra le renouvellement d’un couloir de vivre ensemble harmonieux et l’enracinement du dialogue comme mécanisme permettant de faire face de manière conjointe aux défis et opportunités pour la cohésion sociale. « A travers ce projet l’IMRAP place les populations maliennes au centre du processus en faisant d’elles des acteurs pertinents de diagnostic et de solutions durables« . a-t-il soutenu.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant