dim. Mai 31st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Conférence CRRH-UEMOA sur les politiques de promotion de l’habitat et la croissance économique La BMS, 1er bénéficiaire des concours financiers avec près de 25 milliards de FCFA

Conférence CRRH-UEMOA sur les politiques de promotion de l'habitat et la croissance économique La BMS, 1er bénéficiaire des concours financiers avec près de 25 milliards de FCFA

La Banque Malienne de Solidarité (BMS) a pris part, du 30 septembre au 1er octobre dernier, à Lomé, au Togo, aux travaux  de la conférence de la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA) sur les politiques de promotion de l’habitat et de la croissance économique au sein de l’UEMOA. Cette rencontre a permis de débattre plusieurs thèmes  d’importance capitale. Par ailleurs, elle a conforté la BMS comme premier bénéficiaire des concours financiers de la CRRH-UEMOA dans la zone avec des ressources mises à disposition composées  de Ressources de marché pour 20 milliards de FCFA et des Ressources concessionnelles d’un montant de 4.952.000.000 de FCFA.

Cette rencontre de la capitale togolaise, à laquelle a pris part le Directeur Général de la BMS, Alioune Coulibaly, avait pour objectif d’offrir un regard croisé sur l’efficacité des politiques de promotion du financement de l’habitat social, autour des attentes des Etats initiateurs de ces politiques et des appréciations des promoteurs, des banquiers et des structures de garantie sur les limites de ces politiques et les voies éventuelles d’amélioration.

Il s’agissait de discuter des évolutions récentes dans le financement du logement au sein de l’UEMOA et de permettre aux Banques ayant accès aux refinancements de la CRRH – UEMOA de mettre en évidence son impact sur leur compétitivité et leur fonctionnement, d’une part, et d’ouvrir un premier débat sur les perspectives d’amélioration des interventions de cette institution, d’autre part, notamment à travers le refinancement des SFD (Système financier décentralisé), la promotion de la garantie des prêts au logement en faveur des ménages à revenus modestes.

Enfin, offrir un cadre d’échange entre les Banques et les SFD, avec l’éclairage de la BCEAO, sur les voies à privilégier dans le cadre de la recherche d’un éventuel refinancement sécurisé des prêts aux logements consentis par les SFD.

Pour atteindre ces objectifs, la conférence a abordé plusieurs thématiques, comme l’impact des politiques de promotion de l’habitat sur la croissance économique ; les politiques de promotion de l’habitat dans l’UEMOA, portée et limites ; le financement de l’habitat, enjeux et solutions dans l’UEMOA ; l’orientations pour un refinancement des prêts au logement consentis par les Systèmes Financiers Décentralisés dans l’UEMOA  et, pour terminer, l’évaluation des solutions de garantie financière des prêts à l’habitat consentis par les SFD (Systèmes Financiers Décentralisés).

Partage d’expériences et de projets.

La Banque Malienne de Solidarité, en sa qualité de partenaire privilégié des SFD au Mali, a été invitée, à travers son Directeur Général, à animer avec d’autres intervenants le point sur les orientations pour un refinancement des prêts au logement consentis par les Systèmes Financiers Décentralisés dans l’UEMOA.

Occasion pour Alioune Coulibaly de saluer  » la franche collaboration et la qualité du partenariat entre la CRRH – UEMOA et la BMS qui a bénéficié, à ce jour, de plusieurs lignes de refinancement d’un montant global de 24,952 milliards de FCFA. Ce niveau d’accompagnement fait de la BMS le 1er bénéficiaire des concours de la CRRH – UEMOA dans toute la zone et conforte la banque dans sa mission de promotion du financement de l’habitat au profit d’un nombre grandissant de Maliens. Les ressources mises à disposition par la CRRH – UEMOA se composent de Ressources de marché  d’un montant de 20 milliards de FCFA et des Ressources concessionnelles pour 4.952.000.000 de FCFA « .

Les ressources concessionnelles permettent à la BMS d’octroyer des prêts immobiliers d’un montant maximum de 15 millions FCFA au taux d’intérêt de 6,5%/l’an. Ce qui devrait permettre à des titulaires de revenus modestes d’accéder à la propriété immobilière.

Avec l’accompagnement de la CRRH-UEMOA, la BMS entend amplifier ses efforts en faveur du financement de l’habitat, notamment l’habitat social, au profit surtout des clients à revenus modestes. De même, mettant à profit ses relations privilégiées avec la Microfinance, elle affiche clairement sa volonté de se positionner comme interface entre la CRRH-UEMOA et les SFD qui offrent le produit « crédit à l’habitat  » à leur clientèle.

Youssouf CACAMA

Source: l’Indépendant