90e session ordinaire du Conseil d’Administration de l’INPS Malgré la baisse des recettes, l’Institut promet des résultats probants pour la prochaine session.

Please follow and like us:

  • Share

90e session ordinaire du Conseil d'Administration de l'INPS Malgré la baisse des recettes, l'Institut promet des résultats probants pour la prochaine session.

Pour la 90e fois, les administrateurs de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), dirigé par Sidibé Zamilatou Cissé, se sont réunis, hier, pour examiner et adopter le rapport d’activité et les états financiers de l’exercice 2018 mais aussi  l’état d’exécution du budget 2019 de l’INPS au 31 août 2019. Cette session a été l’occasion pour le président du Conseil, Yacouba Katilé de passer le témoin au président du Patronat, Mamadou Sinsi Coulibaly.

Au cours de l’exercice 2018, les activités majeures programmées et réalisées en étroit lien avec le plan stratégique 2014- 2023 ont porté essentiellement sur la finalisation de l’étude actuarielle des régimes de sécurité sociale gérée par l’INPS ; l’augmentation des pensions et rentes de 15% ; la poursuite de la déconcentration des activités avec l’ouverture d’agences dans 20 localités, dont 12 à Bamako et 8 dans les régions ; la réorganisation des structures sanitaires de l’INPS, en les adaptant au contexte AMO ; le partenariat avec Orange-Mali pour le paiement des pensions via Orange Money dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao ; la signature et la mise en œuvre de l’accord de paiement des pensions et des rentes avec le Gabon ; l’organisation de la journée INPS avec la presse et la mise en œuvre de la convention  multilatérale CIPRES.

Au titre des recettes de cotisations, les encaissements se sont élevés à plus de 155 milliards de FCFA, sur une prévision de plus de 163 milliards, soit un taux de réalisation de 95%.

Au compte des prestations servies, les dépenses sont de plus de 76 milliards de FCFA,  dont plus de 56 milliards de FCFA de pensions de retraite contre plus de 67 milliards de FCFA, soit une augmentation de 12,65%, comparée  à l’exercice 2017.

Ces efforts, selon le président du Conseil d’Administration, Yacouba Katilé, seront donc poursuivis en vue d’améliorer les performances de recouvrement des cotisations, de diversifier les ressources et de maitriser l’ensemble des charges.

Au titre des conventions internationales de sécurité sociale et des accords de paiement signés par le Mali, les prestations  payées au Mali s’élèvent à plus de 11 milliards aux retraités maliens qui ont exercé leurs activités hors du pays. Sur la même période, l’INPS a versé, pour le compte de ses assurés résidents à l’étranger, un montant de plus de 477 millions de FCFA.

Quant aux subventions faites aux activités socio-sanitaires, culturelles et sportives, l’Institut a soutenu financièrement plusieurs associations d’œuvre en vue d’accompagner la réussite de leurs actions. L’assurance volontaire, qui prévoyait plus d’un milliard de FCFA, a été prise en charge à hauteur de 764 millions de FCFA, soit un taux de réalisation de 75%.

Quant à l’Etat financier de l’exercice 2018, au 31 décembre 2018, un total bilan de 227,604 milliards de FCFA  en 2017 ; un excédent des produits sur les charges de 773,696 millions contre 10,250 milliards de FCFA en 2017. Des réserves de 109,463 milliards. Les réalisations de recettes au 31 août 2019 ont été de plus de 123 milliards de FCFA sur une prévision budgétaire annuelle de  plus de 182 milliards de Fcfa, soit un taux de réalisation de 67,4%. Les dépenses se chiffrent à plus de 87 milliards sur une prévision de plus de 165 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 53,24%, dont plus de 53 milliards au titre des prestations techniques servies.

La Directrice générale de l’Institut, Sidibé Zamilatou Cissé a indiqué que le rapport du commissaire au compte fait des observations pour la bonne gestion de l’INPS. Aussi, en 2018, les recettes ont considérablement baissé d’un milliard à 700 millions de FCFA.En termes de ressources, il s’agit de comparer les budgets réservés à la CANAM et à l’ANPE ainsi que leur rentabilité pour voir si le chemin à suivre est bon, et, si le cap peut-être maintenu.

F. Mah Thiam KONE

Source: l’Indépendant

  

Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier

Please follow and like us:Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier La succession du Djoliba AC

  

Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier

Please follow and like us:Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier La succession du Djoliba AC