dim. Mai 31st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

LANCEMENT DES ACTIVITÉS DE LA 25E ÉDITION DU MOIS DE LA SOLIDARITÉ et de la lutte contre l’exclusion Un moment de communion, de réflexion pour améliorer le vivre ensemble

Lancement des activités de la 25e édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l'exclusion Un moment de communion, de réflexion pour améliorer le vivre ensemble

C’est la 25e fois que le gouvernement du Mali lance les activités du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Le thème retenu cette année est:  « Contribuer à la sécurité nationale est une responsabilité citoyenne et un devoir de solidarité « . Pour cette édition, le choix s’est porté sur le gal Coulibaly Kani Diabaté, médecin militaire, ancienne présidente de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères.

Contribuer à la sécurité nationale est une responsabilité citoyenne et un devoir de solidarité« . C’est le thème de la  25ème édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion qui se tient dans un contexte particulièrement marqué par la dégradation de la situation sécuritaire avec ses conséquences aux plans social et économique.

C’est pourquoi le département de la Solidarité et de  la Lutte contre la Pauvreté, lors du lancement officiel qui s’est déroulé à la Maison des ainés le  lundi 14 octobre,  a appelé à une expression spécifique de solidarité de tous nos compatriotes pour la conquête de la sécurité et de la paix dans notre pays et sur toute l’étendue de la zone sahélienne concernée. L’événement a réuni autour de la marraine, le gal Coulibaly Kani Diabate, les responsables du ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

Véritable moment de communion de la communauté nationale, de ressentir et de faire ressentir le sentiment d’union, pour le bien être de chaque malienne et de chaque malien, le mois s’étendra, cette année, jusqu’au 14 novembre 2019.

C’est  le gal Coulibaly Kani Diabaté, Médecin militaire, ancienne présidente de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères, qui  en est la marraine, une première, depuis l’institutionnalisation de ce mois, de voir  une femme le parrainer.

Le choix du gal Coulibaly Kani Diabaté n’est pas fortuit. Car la marraine de l’édition 2019 incarne l’institution de défense et de sécurité qu’elle a servie avec honneur.

A travers ce choix, le gouvernement a retenu de célébrer la femme, citoyenne de tous les jours, dans son action de renforcement de la sécurité.

Mais aussi le rôle de la femme, cette compagne efficace et discrète que la communauté internationale a célébrée en dédiant l’année 2019 de l’action humanitaire à la femme travailleuse humanitaire.

Il est nécessaire de rappeler que le mois a été reparti en quatre semaines thématiques : La 1ere est consacrée aux personnes âgées, parrainée par M. Cyrille ACHKAR, opérateur économique ; Quant à la deuxième elle est réservée à la Femme et à l’Enfant.

Elle sera parrainée par M. Youssouf Sangaré ancien Secrétaire général du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, dont toute la carrière a été dédiée au développement et à la protection sociale ; Et la 3e semaine sera dédiée  aux personnes en situation de handicap.

Elle sera parrainée par M. Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali ; La dernière est consacrée à la jeunesse, à l’emploi et à l’entreprenariat.

Elle est parrainée par M. Ibrahima Diawara, Opérateur économique, PDG des usines STONE, dont le parcours et l’attention pour la jeunesse a guidé le choix.

La marraine du mois s’est réjouie du choix porté sur sa modeste personne. Elle a lancé une invitation à chaque malien à jouer sa partition pour consolider la cohésion sociale et la paix, car dit-elle sans paix il n’y a pas de développement.

Il faut noter que le budget du mois 2019 s’élève à plus de 125 millions de F CFA.

Ramata TEMBELY

Source: l’Indépendant