jeu. Mai 28th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le ministre de la Sécurité, Général de Division Salif Traoré sur le plateau DE l’ORTM  » Donnons-nous la main pour sauver le pays »

Le ministre de la Sécurité, Général de Division Salif Traoré sur le plateau DE l’ORTM " Donnons-nous la main pour sauver le pays"

Au cours de l’émission télévisée de l’ORTM animée, samedi dernier, à l’hôtel Kempinsky, le ministre de la Sécurité, Général de Division Salif Traoré, s’est exprimé sur le rôle des populations dans la sécurisation du pays. Selon lui, rien ne peut se faire sans la sécurité. Et, cela n’est pas une question seulement des porteurs d’uniforme.

L’émission « Ça se passe ici » est organisée par l’ORTM chaque mois pour informer les Maliens de l’actualité et des réalités du pays. Elle est animée par Mark Coulibaly.

Les Invités du samedi 19 octobre étaient le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Pr. Mamadou Samaké et Dr. Mariam Djibrilla Maïga, tous deux représentants de la Société civile. Ils se sont prononcés sur le rôle des populations dans le maintien de la paix et de la sécurité du pays.

Au cours de l’enregistrement de cette émission, le premier responsable de la sécurité a indiqué que  » rien ne peut se faire sans la sécurité« . Il a rappelé l’importance de la bonne collaboration entre les populations et les forces de l’ordre pour maintenir la sécurité et la quiétude. Selon lui, la sécurité ne se résume pas aux seuls porteurs d’uniforme,  » chacun, à son niveau, doit veiller à garantir la sécurité« , a-t-il précisé.

Par ailleurs, toujours selon lui, le ministère de la Sécurité a mis en place beaucoup de mesures visant à la bonne collaboration entre les populations et les forces de l’ordre,  » nous devons ensemble nous donner la main pour relever le défi de la sécurité « . Il a, à cet égard, invité les collectivités à organiser les jeunes afin qu’ils participent, à leur tour, à informer les acteurs de la sécurité sur les cas suspects qu’ils vont constater. Aussi, pour mieux appréhender les rôles et les missions des différents corps de la sécurité, le Département a-t-il institué des journées portes ouvertes lors des fêtes anniversaires des Forces de l’Ordre.

Et le ministre d’insister sur l’importance de l’information. « Nous devons tous jouer notre rôle d’informateur et de vigilance. Nous avons des numéros verts gratuits que tout le monde peut utiliser« , a-t-il invité.

Dans le cadre de la sécurisation, beaucoup de choses sont faites.  » Nous demandons à la population de participer à sa propre sécurité au lieu de critiquer constamment. Car, l’œuvre humaine n’est pas satisfaisante.

Nous allons continuer à armer nos forces et à les doter de carburant pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens « , a-t-il assuré.

Après avoir reconnu les efforts des autorités dans le cadre de la sécurisation, Pr. Mamadou Samaké a demandé aux populations de pleinement jouer leur rôle de veille et d’informateur.  » Il y a vraiment le besoin d’une prise de conscience au niveau national pour que tout le monde sache que nous n’avons que ce pays. Nous devons tous accompagner les forces de l’ordre et que celles-ci aussi travaillent en respectant bien la déontologie« , a souhaité Pr. Samaké. Selon lui, l’article 23 de la Constitution stipule que tout citoyen doit s’impliquer dans la sécurisation de son pays.

Par ailleurs, il a invité le ministre à impliquer tous les leaders des organisations, des chauffeurs de taxi, entre autres, au processus d’information de la police.

Quant à Dr. Mariam Djibrilla Maïga, elle s’est surtout appesantie sur la sécurité des frontières, car, elle pense qu’elles sont les portes d’entrée des armes et des stupéfiants (drogue).

Falé COULIBALY

Source: l’Indépendant