sam. Mai 15th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lutte contre le terrorisme au Sahel Le Parlement danois approuve deux contributions militaires

Lutte contre le terrorisme au Sahel Le Parlement danois approuve deux contributions militaires

Le 24 octobre dernier, le Parlement danois a approuvé deux contributions militaires s’inscrivant dans le cadre du renforcement de la lutte contre le terrorisme. L’une concerne notamment la MINUSMA et l’autre est au profit de la force Barkhane. Il s’agit notamment d’un soutien aérien que ce pays mettra à la disposition des partenaires intervenant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité du Sahel.

En effet, le parlement danois a donné son feu vert au déploiement de moyens aériens dans le Sahel, particulièrement au Mali. Ainsi, à partir du mois de novembre prochain, le Danemark enverra au Mal un Hercule C-130 qui est un avion de transport en faveur de la MINUSMA. Cet appareil, transportant jusqu’à 65 personnes, sera au Mali pour une période de six mois afin de faciliter le transport du personnel et du matériel sur l’ensemble de la zone d’opération de la MINUSMA au Mali. Le Danemark déploiera également jusqu’à 10 personnes dans une unité de renseignement de la MINUSMA, chargée de renforcer la prise de conscience de la situation par la mission et de renforcer la sécurité de ses forces.

Pour ce qui est de la force Barkhane, le Danemark, au nom de la coopération européenne, mettra à sa disposition, à partir du mois de décembre prochain, deux hélicoptères de transport EH-101 pouvant accueillir jusqu’à 70 personnes, ainsi qu’un ou deux officiers d’état-major. La contribution en hélicoptère favorisera le transport du personnel et du matériel dans la zone d’opérations de l’Opération Barkhane (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Niger) et effectuera des tâches de reconnaissance afin de recueillir des informations.

La ministre française des Armée, Florence Parly, sur sa page « Twitter « , a exprimé sa satisfaction pour cette solidarité européenne. Selon elle, Barkhane n’est pas seule, car dans cette lutte contre le terrorisme international au Sahel, l’Opération militaire française bénéficie déjà du soutien des soldats estoniens qui patrouillent à Gao et des militaires britanniques à travers leurs hélicoptères Chinook. Déjà, faut-il le rappeler, l’Estonie, en dépit de l’attaque enregistrée en juillet dernier contre le Super Camp de Gao, où elle avait déploré quelques blessés, a promis de renforcer ses effectifs au Sahel, dès début 2020.

Il faut aussi noter que ces annoncent interviennent alors que Barkhane continue son appui à la montée en puissance de la Force conjointe du G5 Sahel. Ainsi, rien que pour 2019, une dizaine d’opérations significatives ont été menées solidairement. Ce qui a permis de porter des coups importants aux terroristes dans le Sahel, même si ces derniers conservent encore une certaine capacité de nuisance.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant