dim. Avr 5th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

2E ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL de l’Artisanat du Mali (SIAMA) La renaissance de l’artisanat national sous l’ère Nina Wallet Intalou

2E EDITION DU SALON INTERNATIONAL de l'Artisanat du Mali (SIAMA) La renaissance de l'artisanat national sous l'ère Nina Wallet Intalou

Sous le haut patronage du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, et avec l’appui du département de l’Artisanat et du Tourisme, l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM), en collaboration avec les Organisations Professionnelles d’Artisans, organise la deuxième édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA), du 7 au 21 novembre.  L’organisation de la première édition par le département de l’Artisanat et du Tourisme, en 2017, a été une réussite. Mais, celle de la deuxième édition a été confiée à l’APCMM et aux Organisations Professionnelles d’Artisans (OPA), soutenue par Orange Mali.

L’édition de cette année est placée sous la haute présidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta. Il est aussi attendu la participation de son homologue sénégalais, Macky Sall, parce que son pays est l’invité d’honneur du SIAMA, cette année. Le Sénégal, ce pays frère avec qui nous partageons des liens d’histoire, mais aussi l’appartenance à de grands ensembles sous-régionaux, a, aussi une expertise avérée dans l’organisation de grands salons et d’autres grandes rencontres.

D’autres pays, comme l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger, le Togo, entre autres, sont également attendus.

Moteur essentiel de la relance économique du pays, l’Artisanat est générateur de revenus et de ressources et contribue à la croissance rapide.

15 jours d’exposition, des produits divers et variés, de la créativité, de l’ingéniosité, des ventes promotionnelles et beaucoup d’autres surprises. Ce deuxième rendez-vous avec les acteurs du secteur, en provenance du monde entier, va insuffler une dynamique de renouveau à l’Artisanat du Mali.

Le SIAMA disposera de 9 Pavillons, de 500 stands climatisés, 84 stands bâtis et plus de 100 stands aménagés. Plus de 40 corps de métiers seront répartis entre plus de 400 stands.

Déjà, la première édition du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA), tenue en 2017, à Bamako, a révélé avec succès la vitalité de ce secteur transversal de l’économie nationale. Elle a été un évènement hautement promotionnel qui a imprimé une marque à l’artisanat et rehaussé davantage l’image de la destination Mali. Au vu de la maturité affichée par les professionnels du secteur, lors de ce premier coup d’essai, le ministère de l’Artisanat et du Tourisme, sous la houlette de Nina Wallet Intalou, a jugé normal de confier désormais la pérennisation de ce rendez-vous aux artisans eux-mêmes, à travers la structure faitière, à savoir l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM).

Selon le responsable de la communication du Département, Amadou Maïga, depuis son arrivée à la tête du département de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Wallet Intalou ambitionne de faire du secteur de l’Artisanat un fleuron vital du développement économique, social, et culturel du Mali. Cela est fort bien envisageable quand on sait que plus de 46% de la population active sont des artisans, et, qu’en 2015, le secteur de l’Artisanat a versé au Trésor public près de 30 milliards de FCFA d’impôts et de taxes et a contribué à plus de 12,5 milliards de F CFA aux recettes d’exportation.

B.DIABATE

Source: l’Indépendant