Les rideaux sont tombés sur la 25e édition du mois de la Solidarité à Bougouni Un bilan satisfaisant avec plus d’un milliard de FCFA injectés en faveur des groupes vulnérables

Please follow and like us:

  • Share

Les rideaux sont tombés sur la 25e édition du mois de la Solidarité à Bougouni Un bilan satisfaisant avec plus d'un milliard de FCFA injectés en faveur des groupes vulnérables

Après un mois plein d’activités de donation en faveur des groupes vulnérables sur toute l’étendue du territoire national, les rideaux du mois de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté sont tombés, hier, dans la capitale du Bani monotié, Bougouni, nouvellement érigée en région. Ainsi, plus d’un milliard de FCFA ont été investis durant le mois pour soutenir les actions de promotion en faveur des personnes en situation de handicap.

A Bougouni, un don de plusieurs millions de FCFA fait par le département à travers le Fonds National de Solidarité, composé de vivres et non vivres, a été dispensé aux groupes vulnérables.

Pour l’occasion, le ministre de la Solidarité, Hamadou Konaté était accompagné des quatre parrains thématiques, en plus de la marraine nationale, Général Coulibaly Kani Diabaté, du parrain local de Bougouni, Mamadou Blaise Sangaré et des partenaires, notamment Orange-Mali.

Située à 154 km de Bamako, c’est toute la ville de Bougouni qui s’est mobilisée hier, jeudi 14 novembre, pour accueillir le ministre de la Solidarité, Hamadou Konaté et toute la délégation qui l’a accompagné pour le remercier d’avoir fait de leur localité le centre du Mali pour la clôture du mois de la Solidarité.

 » Dire merci une fois, est une gratification, le dire trois fois correspond à une nouvelle demande. Nous appelons les autorités et leurs partenaires à continuer de soutenir les personnes démunies dans leur vie quotidienne « , a déclaré le porte parole des bénéficiaires, Daouda Diarra.

Mamadou Blaise Sangaré,  homme politique très connu dans le Bani monotié, notamment pour ses actions pour le développement de sa communauté, a été désigné parrain du mois pour le nouveau chef-lieu de région. Visiblement heureux de l’honneur à lui fait, il a délivré le message suivant :  »  toutes les créatures sont faites par Dieu mais c’est l’exercice de la solidarité  qui distingue l’être humain de tout « . Une façon pour lui de dire que la solidarité est le maillon souvent invisible de la société, elle transcende les couleurs, les races et les ethnies. Il a ainsi exhorté les bonnes volontés et les partenaires techniques et financiers à accompagner davantage le mois  d’octobre, en y apportant des innovations.

La marraine nationale, Général de brigade Coulibaly Kani Diabaté, s’est réjouie du choix de sa personne pour le parrainage du mois. C’est pourquoi, symboliquement, elle a, à son tour, transmis cet honneur aux Forces armées qui font le sacrifice de leur vie pour la sécurité et le bien-être des populations maliennes.

Ainsi, selon elle, le thème de cette 25e édition colle parfaitement avec la réalité du moment. Une partie de la mission a été bien accomplie mais elle continue, car, il n’ya pas de moment précis pour la solidarité, elle doit faire partie de notre comportement de tous les jours.

Elle a rappelé que le mois de la Solidarité a été l’occasion pour le Général Coulibaly Kani Diabaté d’être témoin de multiples donations en faveur des femmes fistuleuses, des veuves,  des orphelins des pouponnières, des déplacés internes  victimes de conflits, des personnes en situation de handicap.

Au département de tutelle, elle a suggéré de penser à faire le bilan des activités du mois de la Solidarité, de sa première édition à celle qui prend fin, afin de faire une évaluation. Occasion pour elle de rendre un hommage à tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de l’évènement.

Après un sketch sur la solidarité, place a été faite à la remise de vivres, d’équipements de travail et de l’argent liquide aux groupes vulnérables de la localité de Bougouni.

C’est sous les éloges que le ministre de la Solidarité, Hamadou Konaté, a répondu aux appels du sketch ayant fait cas d’un éveil de conscience et du sens du patriotisme face à la situation sécuritaire du pays. Il a rassuré que les autorités et les porteurs d’uniformes travaillent sans cesse pour le retour de la stabilité. La solidarité est un devoir d’entraide et d’empathie pour ceux  qui sont dans le besoin et la détresse,  » sans la solidarité et l’entraide, il n’ya pas d’humanité et sans l’humanité, la vie se rétrécit et n’a pas de sens « , a soutenu le ministre.

C’est pourquoi, au cours de cette 25e édition plus de 300 millions de FCFA ont été éjectés dans plus de 5oo projets générateurs de revenus en faveur des personnes nécessiteuses. S’y ajoutent l’aide scolaire pour soutenir plusieurs enfants de familles démunies et déplacées internes ainsi que des bourses d’études, l’appui à des initiatives collectives à travers l’octroi de matériels de travail,  notamment des tracteurs et des fonds de roulement pour soutenir les activités dans le domaine de l’Artisanat, l’attribution de logements sociaux…. S’adressant à la marraine, il a salué la bravoure et le rôle combien important  de la femme dans la société malienne.

F.Mah Thiam KONE

*Envoyée spéciale à Bougouni

Source: l’Indépendant

  

Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier

Please follow and like us:Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier La succession du Djoliba AC

  

Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier

Please follow and like us:Championnat National de Basketball La saison 2019-2020 s’ouvre le 18 janvier La succession du Djoliba AC