sam. Mai 15th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

IBK, nous réclamons un deuil national après Tabankort.

IBK, nous réclamons un deuil national après Tabankort.

C’est avec une profonde indignation et affliction que le peuple malien a constaté qu’après l’apocalypse de l’armée malienne à Tabankort avec 43 morts et plusieurs blessés, le gouvernement, au lieu de décréter 3 jours de deuil national, ne s’est contenté que d’une minute de silence en conseil de ministres. Après Indellimane avec plus d’une cinquantaine de morts, il a fallu 72 heures avant  que le Président de la République  ne fasse une adresse à la nation et décréter trois jours de deuil national.

Notre pays est aujourd’hui fortement éprouvé par la mort au quotidien du rang de nos forces de défense et de sécurité. A cet effet, la première reconnaissance d’un peuple à son armée endeuillée doit être un constat de compassion et de solidarité et non de réjouissance comme ces concerts, ces  carnavals, ces festivals programmés.

Avec un tel carnage (43 morts), notre armée mérite au moins un deuil national de trois jours plutôt qu’une minute de silence. Car, nous sommes tous unanimes qu’après Dieu Tout Puissant, le salut du peuple malien passe par notre armée pour qui connait  les efforts multiples et les faits de gloire dont elle fait preuve nuit et jour sur les fronts de guerre pour la défense de l’intégrité territoriale et la stabilité collective.  Ainsi, il vous souviendra que nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité ( FAMa) ont toujours bravé les intempéries, les forêts inextricables, les sommets des montagnes, les fonds des  grottes, les sables incandescents des  déserts, les torrents et les bords embourbés de fleuves et marigots, et les labyrinthes  des villes et campagnes à la recherche des ennemis de la paix pendant que nous vaquons à nos activités quotidiennes. Ces FAMa se sont battues contre vents et marées dans la tornade, comme sous les pluies, afin de garantir à notre pays sa souveraineté et son indépendance  et mieux, nous permettre de vivre en paix, dans la stabilité collective, cela malgré les conditions à la fois matérielles et financières peu satisfaisantes qui leur sont faites. C’est le lieu pour nous de rendre hommage et gloire à ces vaillantes forces de défense et de sécurité pour tous les sacrifices inimaginables dont ils font montre nuit et jour.

Dans ces moments d’épreuves et dans ces circonstances particulièrement graves où la stabilité et l’existence de notre pays (Mali) sont en jeu, notre seule réaction devrait être l’union sacrée autour de notre vaillante force armée, derrière ces hommes et femmes qui ont choisi de nous défendre et de défendre le Mali tout entier, au prix de leur vie.

Apres Tabankort, le premier acte de l’union sacrée des autorités maliennes autour de nos vaillantes forces de défense et de sécurité à leur ultime sacrifice devrait être » décréter trois journées de deuil national« .

*Président Collectif des Associations Musulmanes du Mali

Source: l’Indépendant