mar. Mar 31st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le président  de l’ARP, Tiéman Hubert Coulibaly, s’adressant à l’Opposition   » Ces résolutions s’imposent à tous les Maliens, que vous soyez participants ou non participants au Dialogue « 

Le président de l'ARP, Tiéman Hubert Coulibaly, s'adressant à l'Opposition " Ces résolutions s'imposent à tous les Maliens, que vous soyez participants ou non participants au Dialogue "

Le pôle politique de l’Action Républicaine pour le Progrès (ARP), dirigé par Tiéman Hubert Coulibaly, a tenu, hier, lundi 30 décembre, une conférence de presse, à la Maison de la Presse. L’objectif était de se prononcer sur les résolutions issues du Dialogue National Inclusif,  tenu du 14 au 22 décembre dernier, au CICB.

Rappelons qu’à l’issue du Dialogue National Inclusif (DNI), tenu du 14  au 22 décembre dernier, au CICB, les participants ont adopté quatre résolutions  majeures, relatives à la tenue des élections législatives avant le 2 mai 2020, à l’organisation d’un référendum en vue de la révision de la Constitution du 25 Février 1992, courant 2020, au renforcement de la sécurité et au redéploiement de l’administration courant 2020 et à la relecture de certaines dispositions de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, selon le mécanisme de l’article 65.

L’application et la mise en œuvre de ces résolutions, prises sans l’opposition, sans certaines centrales et sections syndicales et certaines parties de la Société civile, pourrait rencontrer quelques écueils. C’est pourquoi, pour sortir le Mali de cette impasse et pour une meilleure application de ces résolutions, le président du Pôle politique de l’ARP, a souligné que  » ces résolutions s’imposent à tous les Maliens, que vous soyez participants ou non participants au Dialogue ».

Pour lui, l’année 2019 a été une année difficile et complexe mais aussi une année meilleure pour préparer 2020. Il a aussi estimé que cette année qui s’achève a ouvert un vaste chantier pour le Mali (applications des résolutions du DNI),  » surtout  le retour à  la réconciliation et  à une paix définitive et durable, le vivre ensemble dans un Mali uni « , a-t-il martelé.

Sur le plan sécuritaire, au Mali et au Sahel, Tiéman Hubert Coulibaly a soutenu que le théâtre des opérations contre le terrorisme est complexe et vaste,  » c’est pour cette raison que le partenariat avec les autres forces est nécessaire « . Et de déclarer que «  nul ne gagnera cette guerre seul car la crise est profonde. Mais, souhaitons que Dieu fasse qu’on puisse identifier les ennemis qui sont cachés parmi nous « .

En guise de conclusion, il a profité de l’occasion pour souhaiter ses meilleurs vœux pour l’année 2020 aux journalistes, ainsi qu’au peuple Malien.

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant