dim. Jan 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Laboratoire national de santé (LNS) Un sit-in de 4 heures chaque jour ouvrable pour dénoncer «la mauvaise gouvernance»

Laboratoire national de santé (LNS) Un sit-in de 4 heures chaque jour ouvrable pour dénoncer «la mauvaise gouvernance»

Le comité syndical du Laboratoire National de la Santé était en sit-in hier devant la Direction de l’établissement à Darsalam. Il en sera ainsi tous les jours ouvrables jusqu’à satisfaction de ses doléances.

Après la synergie d’actions des enseignants, du comité syndical du Centre Hospitalier Universitaire du Point-G, c’est au tour du comité syndical du laboratoire national de la santé d’observer un sit-in de quatre heures tous les jours ouvrables. L’objectif est de dénoncer la mauvaise gestion de l’administration dudit service.

Selon le comité syndical, la mission de leur structure est de contrôler les médicaments, les aliments, les eaux, les boissons et autres substances nutritives utilisées par les maliens.  » Aujourd’hui, notre structure est très mal gérée. Il y a un manque de matériels didactiques, un manque de réactifs et un vagabondage budgétaire de la part de l’administration « , indique le comité syndical. Et de poursuivre :  » L’argent du contribuable utilisé pour payer l’appareil spectrométrie d’absorption atomique (SAA) à plus de 183 millions n’est pas fonctionnel à cause du non-respect des conditions d’utilisation « .

Outre ces revendications, le comité syndical exige le respect du règlement intérieur du laboratoire et dénonce l’ignorance de l’objectif du service par l’administration actuelle.  » Depuis deux ans, le laboratoire ne fait plus les visites d’inspections à l’intérieur du pays et dans le district de Bamako alors que le budget est voté chaque année. Notre accréditation qui certifiait nos analyses partout dans le monde nous a été retirée à cause de l’aspect sanitaire de notre structure « .

Par ailleurs, le comité syndical invite le ministère de la Santé et de l’hygiène publique à se rappeler qu’il y a un laboratoire national de la santé au Mali.  » Après leur nomination, les ministres font des visites au sein des services centraux mais à part Marie Madeleine Togo, aucun ministre de notre département n’est venu s’enquérir de l’évolution de notre structure « , a déploré le comité syndical.

Il convient de signaler que le personnel du laboratoire national de la santé compte poursuivre sa démarche jusqu’à la satisfaction totale de ses doléances.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant