mer. Jan 22nd, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Attaque au mortier contre le camp de la Minusma à Tessalit 18 casques bleus et deux civils blessés 18 casques bleus et deux civils blessés

Attaque au mortier contre le camp de la Minusma à Tessalit 18 casques bleus et deux civils blessés

Au moins une quinzaine de tirs de mortiers se a sont abattus, hier, jeudi dans la mi-journée, sur le super camp de la MINUSMA, à Tessalit. Bien qu’aucune perte en vie humaine n’ait été déplorée, il est à signaler que quelques 18 casques bleus, appartenant tous au contingent tchadien, ont été blessés, dont certains grièvement. Deux civils ont été blessés. Des dégâts matériels importants sont à déplorer également.

Ce super camp de la MINUSMA abrite, en plus des casques bleus, des militaires français de l’Opération Barkhane et de l’armée malienne.

Selon des sources concordantes, les tirs de mortier seraient venus des environs de Tessalit, une localité qui est régulièrement menacée par des groupes terroristes, malgré la présence de la MINUSMA, Barkhane et l’armée malienne.

La ville de Tessalit, située non loin de la frontière algérienne, est une zone stratégique dans la lutte contre le terrorisme. Plusieurs groupes narcoterroristes, dont le groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) et l’Organisation Etat islamique du Grand Sahara (EI) commanditent régulièrement des attaques contre les objectifs militaires.

Tessalit est aussi une zone de transit pour les trafiquants en tout genre qui, en complicité avec des éléments incontrôlés des mouvements signataires, planifient et commanditent des attaques le long de la frontière avec l’Algérie.

A DIARRA

Source : l’Indépendant