dim. Jan 19th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

 La 6ème session ministérielle de «L’INITIATIVE D’ACCRA» se tient à Bamako: Peaufiner des stratégies afin de prévenir la propagation de l’extrémisme violent à partir du Sahel

Les travaux de la 6è Session Ministérielle de l’Initiative d’Accra ont débuté, hier, mercredi 15 janvier, au CICB, sur la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et le partage de renseignements.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Division Salif Traoré a reçu ses homologues du Benin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Togo dans le cadre de la 6e session des ministres couplée à la 12e rencontre des experts de l’Initiative d’Accra.

La rencontre des experts de l’initiative d’Accra à Bamako permettra aux différents ministres de la Sécurité «de peaufiner des stratégies afin de prévenir la propagation de l’extrémisme violent à partir du Sahel et de lutter efficacement contre la criminalité transnationale organisée».

Cette année, le Mali et le Niger ont été admis en tant qu’observateurs, compte tenu de leur proximité avec les États côtiers et de leurs expériences en matière de lutte contre l’extrémisme violent. Autofinancée, l’initiative est indépendante vis-à-vis de l’extérieur.

L’initiative d’Accra est un mécanisme de sécurité coopératif et collaboratif qui repose sur trois axes : le partage d’informations et de renseignements, la formation du personnel de sécurité et de renseignement et la conduite d’opérations militaires conjointes transfrontalières.

B D

Source : l’Indépendant