mar. Avr 7th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Gestion de la crise scolaire: Le Premier ministre met en exécution sa menace de recruter 15 300 enseignants volontaires

Après la menace du Chef du gouvernement, la Direction du Centre National de Promotion de Volontariat au Mali (CNPV) a lancé, hier, un concours spécial de recrutement de 15 300 enseignants volontaires. Ceux-ci  «remplaceront les enseignants grévistes avant de trouver une solution à leur revendications « .

Le Premier ministre avait, au cours de l’atelier sur les grandes orientations du Dialogue National Inclusif, annoncé que si dans deux semaines les enseignants grévistes ne retournent pas en classe, ils seront remplacés par les 15.000 chômeurs sortants des Instituts de Formation des Maîtres (IFM).

 

C’est dans un communiqué rendu public, hier, que le Directeur du CNVP, Sékou Oumar Coulibaly a traduit les propos du PM en acte en lançant le recrutement de 15 300 nouveaux enseignants volontaires. Cet effectif est composé de 10 300 pour l’enseignement fondamental 1 et 2 (premier et second cycle) et 5 000 pour l’enseignement secondaire pour une durée de six mois.

Le document indique que  » les dossiers de candidature doivent être déposés au plus tard le 7 février 2020 à 17 heures 30 minutes au niveau de l’Académie d’enseignement ou du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) où le candidat souhaiterait être recruté « .

Les dossiers de candidature pour l’enseignement fondamental 1 et 2 doivent comporter une demande manuscrite, timbrée à 200 F CFA, adressée au Directeur général du CNPV, une copie certifiée conforme

du diplôme de l’IFM ou diplôme équivalent, une copie de la lettre d’équivalence du diplôme étranger, un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu ( les photocopies ne sont pas acceptées). S’y ajoutent une pièce d’identité nationale en cours de validité, un certificat de nationalité et un casier judiciaire.

Pour ce qui concerne les candidats pour l’enseignement secondaire, les dossiers doivent comporter une demande manuscrite, timbrée à 200 F CFA, adressée au Directeur général du CNPV en spécifiant les spécialités, une copie certifiée conforme du diplôme de l’ENSup, de l’ENETP ou diplôme équivalent, une copie de la lettre d’équivalence du diplôme étranger, un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu ( les photocopies ne sont pas acceptées). Aussi, le dossier doit comporter, une pièce d’identité nationale en cours de validité, un certificat de nationalité et un casier judiciaire.

Le communiqué indique aussi que les enseignants retraités à compter de 2018 et 2019, aptes à enseigner, peuvent faire acte de candidature. Les postes sont ouverts par académie d’enseignement et les candidats retenus feront l’objet d’une authentification auprès des services compétents, précise le document.

Falé COULIBALY et Abdoul DEMBELE

Source: L’indépendant